PRESENTATION

                                                                       34 ANS

                 

                 34 ans. Et oui, 34 ans entre ces 2 photos.

Février 1974, Championnat National de cyclo cross FSGT cadets, à Nogent l'Artau.

Janvier 2008, Championnat  du Monde Masters UCI de cyclo cross 50/54 ans à Mol (Belgique).

En réalité, j'ai débuté dans le cyclisme de compétition en mars 1972, au 1er Interclub de la saison, à Bazillac, juste à coté de chez moi. 1ère course et.... 1er abandon. Rien de bien glorieux pour un début. D'ailleurs, ma meilleure place de la saison a été une 10ème place lors du Prix du Bois du Commandeur, une classique de l'époque.

Et puis, mon 1er cyclo cross en novembre 1972, à Soulon, au pied des Pyrénées. Auparavant, je n'avais jamais fait de cyclo cross et voilà, pour un coup d'essai c'est un coup de maitre, je gagne. Pas devant n'importe qui en plus. Le 2ème était Jean ALAIN, un toulousain qui allait monter trois mois plus tard sur la 3ème marche du podium National à Villers La Faye (21). 3 victoires et le titre de Champion de Bigorre en poche plus tard, l'histoire d'amour pouvait commencer." Le coup de foudre". Il n'allait jamais se démentir. Surtout que la saison suivante, le titre National me faisait aussi les yeux doux et je m'emparais de ce beau maillot orange, ceint de la bande tricolore. Le reve commencait.

Bien sur, le cyclo cross n'était pas uniquement ma seule activité cycliste. La route allait occuper le restant de l'année et ca allait durer ainsi jusqu'en 1991. Jamais de temps mort dans la saison, d'autant plus que, à ce moment là dans les Hautes Pyrénées et surtout au plan national FSGT, la piste faisant défaut, les Critériums sur Route Aménagée voyaient le jour. Un omnium en fait dans le lequel je me retrouvais pleinement. Jusqu'en 1984, où la piste faisait irruption dans ma vie cycliste. Et c'était parti pour une nouvelle aventure la aussi avec, en point d'orgue, l'organisation, en 1989, des Nationaux FSGT sur le nouveau et flambant neuf vélodrome de Tarbes. Le club de l'A.S.E.G de Tarbes que j'ai créé et présidé de 1985 à 1992 en avait eu la charge.

En 1992, l'usure morale ayant fait son effet, je quittais le cyclisme de compétition définitivement. Du moins je le croyais.

Et tout de suite, changeant d'activité sportive, je me lancais dans la course à pied, avec quelques réussites la aussi. Seulement, en 1995, une hernie discale m'oblige à mettre un terme à cette nouvelle passion. Finie la compét.

Et bien non, en 1995 je repris le cyclo cross à 39 ans pour voir si l'année d'après, je pouvais prétendre au titre national vétérans. Me revoila donc revenus à mes premiers amours et le titre national vient à nouveau à ma rencontre. Et puis, à nouveau la lassitude. C'est bien fini après le National sur Route de Pamiers (09).Je ne remonterais plus sur un vélo de course en compétition, le dossard dans le dos.

Mais 9 ans après, voilà que je tombe sur un site internet où l'on parle de cyclo cross et j'y vois encore, dans les classements, des gars qui courraient &agra