LABOUHEYRE (40) 17/08

                                                                                   PELOTON

Labouheyre, la course de fin de saison qu'il ne faut manquer sous aucun prétexte, enfin pour les coursiers, 196 au total, qui affectionnent ce genre de circuit bien entendu... tout plat... mais avec du vent, ce carré routier de 6 km fait bien mal aux pattes sur la fin, ici tout se fait à la pédale, mais bien sur, on peut aussi rester au chaud dans le peloton et attendre, si ça se trouve, une arrivée au sprint... Une belle organisation de la J S Labouheyre comme d'habitude... perso, c'est une course qui me plait beaucoup... ça fait vraiment fin de saison en y participant, et cette année, pour moi, c'était la dernière.. reprise le 1er octobre.. avec le vélo de cyclo cross à la place.. le temps passe vite...

près de 50 coureurs en GS.... dont 2 féminines

c'est parti pour 9 tours

la 1ère prime au 1er tour sera pour Hervé LABORDE

au 2ème tour ,ça sera pour lui.. mais qui? désolé...

Fabrice LANSAMAN prend la 2ème place

le peloton n'est pas très loin

rebelotte au 3ème tour, on prend les mêmes et on recommence...  2 échappés qui tiennent

la dragée haute au peloton

5ème tour, 4 coureurs à l'avant

Fabrice tente de ramener le peloton

et effectivement ,au 6ème passage, le peloton passe groupé.. enfin comme sur une prime quoi

7ème tours, 2 coureurs à l'avant

mais à Tartas, on la veut aussi cette dernière dans les Landes... on secoue le peloton

tant et si bien qu'au 8ème et avant dernier tour, les tarusates semblent en mesurent d'aller faire un doublé

mais le peloton réagit fortement... l'écart n'est pas important, tout reste à faire

et c'est bien une arrivée... pour un tarusate, mais à la 2ème place, Odilo GASPAROTTO doit s'incliner devant Thierry DUBOURG

Bernard NOIRIEL l'éternel jeune termine 3ème, chapeau!!!!!

Denis MAUGET 4ème....

Fabrice 5ème... et le peloton aux fesses...

où l'on retrouve nos deux féminines, Hélène devançant Corinne...

Classement GS :


1er Thierry DUBOURG (Arcachon)

2ème Odilo GASPAROTTO (Tartas)

3ème Bernard NOIRIEL (Portets)

4ème Denis MAUGET (St Loubes)

5ème Fabrice LANSAMAN (Les Enclaves)

 


une cinquantaine de 3ème sur la ligne

et 11 tours à faire, toute l'équipe de la J S L est bien là, au grand complet

Vincent DE BRUYNE emmène le peloton au 1er tour

Laurent BAILLET en solitaire au 2ème


et le plelton juste derrière

3ème tour, 2 coureurs à l'avant

et Fabrice BRUYERE qui fait l'effort à l'arrière

5ème tour, un coureur à l'avant, un autre en poursuite...

et le peloton qui se dispute une prime derrière

6ème tour, une nouvelle prime pour un peloton regroupé... même si ça ne se voit pas sur la photo

toujours groupé au 7ème passage

8ème passage, 4 coureurs ont pris les devants

mais ça roule fort derrière

4 hommes toujours en tête au 9ème tour..mais pas les mêmes.....

et le train du peloton est assuré par les coureurs de la JSL

10ème et avant dernier tour, le quatuor de tête tient bon à l'avant

mais le peloton emmené par Joseph CAZENAVE n'est pas si loin que ça

mais c'est un peloton compact qui se présente à l'arrivée, Arnaud DURVELLE s'impose de peu devant François TONINI...

Fabrice BRUYERE termine 5ème.. derrière..ou devant Alain MAES 4ème

Classement 3ème catégorie :

1er Arnaud DURVELLE (Arcachon)

2ème François TONINI (Ste Bazeille)

3ème Nicolas SABATHIER (St Loubes)

4ème Alain MAES (Tartas)

5ème Fabrice BRUYERE (Les Enclaves)
 


beau peloton également en 2ème catégorie

13 tours pour eux

Jean Louis MONCOUCUT en solitaire dès le 1er tour

Henri LACOSTE emmène le peloton

Lionel VIGNEAU a pris le relais au 2ème tour

Jea nPaul OUNZARI s'est joint à Jean Louis en poursuite

derrière, le sprint fait rage entre  deux mastodontes du sprint, Thierry ROBINEAU et Arnaud DUBLE

3ème tours, le trio s'est formé à l'avant

mais le peloton chasse fort

d'ailleurs, il passe groupé au 5ème tour

et ça repart pour lione lau 6ème passage accompagné d'un coureur d'Uniballer

Gilbert ELIZAGOYEN assurant la poursuite

nouveau changement au 7ème passage, 3 coureurs devant

et le peloton à quelques encablures à peine