PAU (64) 27/02

Ca y est, la saison 2011 a débutée, hier pour les coureurs qui ont fait UCHACQ (40) et aujourd'hui pour ceux qui ont doublés....ou qui ont simplement fait leurs premiers tours de roues en compétition dans la cité paloise. Et pas déçu du voyage ceux qui sont venus à Pau, le Guidon Cyclosportif Pyrénéen avait mis les petits plats dans les grands, c'est peu de le dire, il fallait le voir. Pour un coup d'essai, c'est un coup de maître, chapeau Messieurs, non seulement vous avez été à la hauteur....mais au dessus, c'est encore mieux. Pour une fois que j'ai pu suivre la course....sur le côté de la route, j'ai vraiment été impressionné par l'organisation, la première de votre club, il faut le rappeler. Pas de faute mais des petits plus qui font que la course est bien une vraie course....mais une course qui va devenir bien vite une classique. Un service d'ordre parfait, un très joli circuit de plus de 3 km intra muros fermé à la circulation faut le faire par les temps qui courrent, une arrivée sécurisée au maximum avec des barrières de chaque côté de la route à perte de vue, des primes comme s'il en pleuvait....bon ça c'est un euphémisme car il en pleuvait....des primes et des gouttes, même des giboulées, fallait être courageux pour terminer la course que ce soit en 1ère partie ou dans la 2ème, personne n'a été épargné, c'est peu de le dire aussi. Mais les 130 ou 140 coureurs présents ne vont surtout pas s'en plaindre, des courses comme ça, on en redemande, et puis si justement les coureurs ont eu droit à leur petits cadeaux à l'inscription....les spectateurs aussi ont été gatés sur la ligne d'arrivée...et il y en avait des spectateurs, courageux aussi pour une fois pour braver ce temps ais vous en connaissez beaucoup vous des organiateurs de courses qui offrent la galette des rois à tous ce beau monde, moi pas beaucoup....en fait, je n'en connais aucun sauf ceux du Guidon Cyclosportif Pyrénéen, et bien moi, je vous dis tout simplement BRAVO! Juste une précision, vous n'aurez pas les photos de l'arrivée des 1ères catégories car j'avais un impératif de temps....et oui ça m'arrive ces temps çi, et pas de photos de la réception non plus, désolé!




20 GS, 2 cadets....et 3 féminines sur la ligne de départ


le départ est d'abord donné aux 2 cadets.....


et 30 " après, c'est le départ pour les autres....


bon, parti comme c'est parti, les 2 cadets font se faire un Trophée Baracchi.....pour les anciens qui ont connus ça, c'était un des plus réputés CLM à 2 en Italie...et il était de bon ton à l'époque de l'inscrire à son palmarès.... au niveau Pro s'entend


et derrière, ça ne rigole pas trop non plus avec le coureur des Enclaves Marc DEMENNAULT qui emmène vitesse Grand V


bon, au 2ème tour, vous aurez également compris que faire la course à 2 c'est pas génial....mais ils vont essayer de ne pas se faire rattraper par le peloton, très bonne initiative les gars....


en GS, Robert BARROS fait la 1ère prime, comme ça, avec le nouveau règlement des Pyrénées Atlantiques que je trouve très bien d'ailleurs, une seule prime par coureur, on en est débarrassé.


3ème tour, celle là elle est tombée dans l'escarcelle de Jean Jacques DURU, c'est plus à faire non plus....


par contre, on va pas les laisser filer quand même sous prétexte qu'ils n'ont plus de primes à faire....


4ème passage, là il n'y a pas de prime....et le peloton passe groupé....


7ème tour, là vous aurez compris qu'il y a prime, oui bien sûr, à ce jeu là, Bernard BARBE LABARTHE n'est vraiment pas un manchot, il vient ajuster Marc DEMENNAULT......et le ciel s'assombrit.....sur la tête des coureurs.


Gilbert LASCABARATS étire le peloton à la poursuite des 2 fuyards, on sait jamais, pareil s'ils s'entendent, la course est jouée....


au tour suivant, tout est rentré dans l'ordre car Céline MEILHAN, affutée par la saison de cyclo cross s'extirpe du peloton


et Robert LOUMPRE, qui n'est pas insensible au charme des jolies filles, voudrait bien la rejoindre en solitaire...mais là, Robert, c'est pas gagné du tout...de la rejoindre tout seul, il va y avoir du candidat à l'horizon...


9ème tour, tout est rentré dans l'ordre mais Robert BARROS décide de partir seul une nouvelle fois.... d'ailleurs ça va vite car Thierry GIRON, un 3ème catégorie, ne l'a même pas vu passer c'est dire....


Pascal SOLANS, sous la garde de Robert LOUMPRE, partout à la fois celui là infatigable rouleur, tente de revenir à l'avant...


10ème tour, Laurent DEL REGNO et.....Robert LOUMPRE pardi tentent l'aventure


et c'est Jean Pierre DOUAT qui se colle à la poursuite sous la surveillance ce coup ci de Michel LARRAMENDY


on prend les mêmes et on recommence un tour plus tard....


et une nouvelle fois c'est jean Jacques DURU qui fait l'effort mais ça s'étire salement derrière...


12ème tour ,c'est l'arrivée des cadets et le coureur de Salies Alexis ST JOURS prend le meilleur sur Damien CORDEIRO


le peloton passe groupé...


13ème passage, Robert BARROS attaque à nouveau...


Laurent DEL REGNO tente la jonction, il sent que c'est le bon coup....


Jean Pierre DOUAT également alors que la pluie commence à tomber...


au 14ème tour, plus besoin de lunettes avec ce qui tombe, c'est pas terrible pour y voir clair


le peloton semble hésiter....


ce qui laisse quartier libre à Robert pour aller cueillir le premier bouquet de la saison...après la 1ère prime au début, la boucle est bouclée....


pour la 2ème place, un sprint au couteau entre Alain AGUIAR et Gibus LASCABARATS, au profit pour cette fois du 1er nommé


pour la 4ème place, Bernard BARBE-LABARTHE ne laisse pas de chance à Jean Pierre DOUAT....ni aux autres d 'ailleurs....

Classement cadet :
1er Alexis ST JOURS (Salies)
2ème Damien CORDEIRO (SERRE CASTET)

Classement Féminin :
1ère Céline MEILHAN (Bizanos)
2ème Sophie CORDEIRO (Serre Castet)
3ème Flore LEFEBVRE (Hendaye)

Classement GS :
1er Robert BARROS (Guidon Bayonnais)
2ème Alain AGUIAR (Ogeu)
3ème Gilbert LASCABARATS (Salies)
4ème Bernard BARBE-LABARTHE (Ogeu)
5ème Jean Pierre DOUAT (Léon)

**************************************************************************************************************************************************************************************


et un nouveau maillot de plus dans le peloton, celui du Club de l'Edelweiss de Tarbes, un des 6 clubs venus s'affilier cet hiver dans les Hautes Pyrénées


65 coureurs sur la ligne de départ, ça fait un joli peloton, normal, les débuts de saison se ressemblent tous un peu en UFOLEP, cette catégorie est la plus étoffée....


et c'est parti....


1er tour ....et 1ère prime, c'est parti à fond....


dans le peloton, personne ne semble vraiment inquiet, ça roule cool!!!!!!


peloton groupé au 2ème passage....


pour Jean Bernard ESTRAMPES, le responsable du Vélo Club de Lannemezan, un autre nouveau club du 65, ça semble mal engagé suite à un incident mécanique dès le début....pas facile de revenir sur le peloton maintenant....il y aura des jours meilleurs


ça y est ,la course est lancée avec un duo à l'attaque et quel duo! Mickaël JUIGNET et Xavier DAVIA, 2 des favoris pour cette 1ère course dans le 64, attention ,danger!


Alain ROTGE l'a bien compris, il les connait bien, il essaie de revenir sur eux....


le peloton aussi d'ailleurs, ça ne fait pas semblant devant....


4ème tour, Alain ROTGE est revenu sur Mickael JUIGNET mais Xavier DAVIA a disparu de l'avant....


et le peloton est revenu sur leurs pas....


au tour suivant, Didier GERARD part seul....


Yves PEBAY, le coureur des Enclaves essaie de le ramener à la raison.....


et le peloton passe groupé au 7ème tour....toujours sous la conduite du tarbais Didier GERARD qui n'a pas l'air d'un fainéant....très bien ,j'aime bien les baroudeurs


en parlant de baroudeurs, en voilà 2 qui viennent de s'extraire du peloton....


et devinez qui emmène le peloton.....Didier GERARD pardi!


prime de justesse au tour suivant...le peloton est revenu presque dans les roues des échappés


peloton complètement regroupé au 10ème tour....et comme on peut le voir....le ciel bleu n'est plus de rigueur.....


d'ailleurs, ça ne semble pas faire peur aux coureurs du club organisateur qui partent à 2 dans l'échappée emmenant avec eux un coureur de l'Edelweiss


Hé les gars, vous auriez du demander à Didier GERARD de venir avec vous au départ....maintenant, il rentre....en mettant tout le monde en file indienne....sacré coureur celui là aussi....


Tiens Jean Bernard a trouvé un compagnon de route, à 2 c'est beaucoup mieux car il y a du vent en plus....


Thierry BORDEROLLES et Thierry MORAS ont faussés compagnie au peloton au 12ème tour


Xavier DAVIA tente de rentrer seul en sortant sur la droite de la route....

*
et plein centre de la photo, Alexandre MARIE, mon coéquipier à l'Union Vélocipédique Lourdaise, très bon coureur....


13ème passage, ils sont 3 maintenant à l'avant, Xavier est rentré...mais la pluie commence à tomber....


et Philippe REMY en profite pour en mettre une petite sur le côté droit de la route....


ça y est, maintenant c'est le déluge....et pas chaude du tout l'eau qui tombe. Peu importe, Jean TORTIGUE en a vu d'autre, il roule à bloc....


et coup de bol, l'arche gonflable de l'UFOLEP n'a pas résistée aux bourrasques de vent....et elle s'effondre juste après le passage des coureurs.....et vite fait bien fait, les organisateurs vont la déplacer pour qu'elle ne gène plus du tout le déroulement de la course...tant mieux


au tour suivant, le 15ème, les coureurs n'y ont vus que du feu....enfin presque et ça roule vite encore en tête....les coureurs du Guidon Cyclosportif Pyrénéen en 1ère ligne...


avant dernier passage, Nicolas TERMY s'enfuit avec Xavier DAVIA dans sa roue....


les coureurs locaux ne s'en laissent pas compter, ils savent.....


que Sacha RIGAL est un sacré sprinter....et il le prouve en venant ajuster tout le monde sur la ligne pour le bouquet, chapeau car il a fait la course aussi, belle équipe que ce club palois.

Classement :
1er Sacha RIGAL (G C P)
2ème Mickaël JUIGNET (TPC)
3ème Christophe BOY (VCPBI)
4ème Nicolas TERMY (TPC)
5ème Thierry BORDEROLLES (PIERREFITTE LUZ)

*************************************************************************************************************************************************************************************
Bon voilà ce qui arrive quand on est un peu crevé.....j'ai fait une fausse manip sur l'ordi et le compte rendu presque terminé des 1 et 2 est parti en fumée...alors je suis puni, je dois tout recommencer.....


29 coureurs de 1ère catégorie et une vingtaine de 2ème sur la ligne de départ.....


et au beau milieu....un lourdais, Jean Pierre BOYRIE, coureur de 2ème catégorie, vous aurez l'occasion de les voir au fur et à mesure de la saison, je vous les présenterais tous....ils le méritent bien. Bon, trêve de plaisanterie, vu le temps incertain, le départ va être donnée.....


Prêt? Ouf, ah oui, il y a déjà des motivés sur la ligne.....


allez c'est parti avec un Daniel LADEUIX le plus rapide au coup de start...comme d'habitude


dès le 1er passage, 3 coureurs ont déjà pris la poudre d'escampette....avec un Francis RAMOS-GARCIA, ici en 3ème position, aux aguets.....


le peloton emmené par Didier DARRACQ ne semble pas trop pressé à mener la poursuite.....


2ème tour, Mickaël BISBAU et Eric SALLES ont pris le relais....


Olivier COURDEAU mène la poursuite en tête du peloton


Alexis GRYGIEL empoche la prime au 3ème passage


mais un groupe est sorti derrière lui et pas des moindres. On y reconnait Patrick HOURDEBAITG, Didier DARRACQ, Maxime LARROZE entre autres....


le coureur girondin Simon MARTIN étire le peloton, pas le moment de laisser partir ces rouleurs...


peloton regroupé au 4ème passage, Lionel LARRICQ tente de s'enfuir....


rien de bien nouveau un tour plus tard.....seuls Patrice SANCHOU et Alexis GRYGIEL se disputent la prime....


le peloton est emmené par Gwenaël LE GOUPIL


7ème passage, le peloton est encore groupé....


prime pour Patrick HOURDEBAIGT au 8ème passage, pas la peine d'aller s'y frotter.....


9ème tour ,Pierre TORRENT fait le tempo à l'avant du paquet....


par contre, la situation change au 10ème tour, Didier DARRACQ et à nouveau Mickaël BISBAU sont repartis....


pourtant ça ne plaisante pas au niveau du peloton très étiré


toujours les 2 hommes échappés...mais un renfort de 1er ordre arrive juste derrière ,Patrick HOURDEBAIGT, décidément intenable en ce début de saison, rapplique dare-dare, c'est bon signe pour la saison à venir.....


Martial BETBEDER se demande si on va venir le relayer pour endiguer cette échappée.....


les Daltons étaient 4 mais eux à 3,sont en train de le réaliser le BIG BANG, même 40 % moins cher, va falloir aller les chercher ces loustics là.....


Jean OLMEDA tente d'y parvenir seul.....pas gagné avec le vent....mais il en est capable....


derrière, Patrick CAYRE prend ses responsabilités.....


le trio en position aérodynamique au 14ème passage....


Maxime LARROZE emmène un groupe de poursuivants....


mais Pierre TORRENT et Vincent GOTTERI n'ont pas l'intention de les laisser filer comme ça....


16ème passage, même position pour les échappés qui augmentent sensiblement l'écart....


sur Francis RAMOS-GARCIA dans un premier temps....


et sur le peloton qui s'effrite un peu sous l'impulsion d'un Pascal VANDAELE en grande forme


s'il y a toujours 40 % de baisse sur le BIG BANG, pas de baisse de régime par contre pour les 3 fuyards....


sur le peloton qui va se regrouper un nouvelle fois mais avec un Francis RAMOS-GARCIA toujours aussi incisif, rejoint pour l'occasion par un coureur de Salies...


18ème tour, l'écart augmente encore un peu à chaque tour en faveur des échappés....


c'est à ce moment là que Christophe FORTABAT décide de passer en action, accompagné ici par Joseph PACE


Pascal VANDAELE et Patrick CAYRE veulent aller leur prêter main forte.....


Lionel LARRICQ décide de les ramener à la raison....


20ème passage, même en essayant de leur mettre les barrières en travers, ils sont irrésistibles ces 3 là aujourd'hui....au moins, au niveau spectateurs, on aura tout tenté.....irréprochable qu'on a été on vous dit, tout ça pour faire du spectacle, qu'est ce qu'on ferait pas....


pourtant, ça ne fainéante pas derrière comme on peut le voir....


21ème passage, arrivée des 2èmes catégories....Didier DARRACQ se demande s'il ne rêve pas....oui, oui, t'as bien gagné dans cett