CARNET NOIR

                  11H00 ce matin du 22 avril, Alain CORDOVA m'appelle comme il a l'habitude de m'appeler, pour parler de tout et de rien, pour avoir des nouvelles d'ici et d'ailleurs, mais ce qu'il avait à me dire, j'étais à des années lumières de le savoir. Il m'annonce l'affreuse nouvelle, le décès de Laurent RIGAL hier après midi, fauché par une voiture à l'entrainement du côté de Capbreton, sur des routes qu'il avait certainement l'habitude d'arpenter depuis qu'il avait élu domicile depuis un peu plus d'un an dans cette si belle région landaise, région de bonne humeur, de joie et de plaisir. 

            J'ai du mal à imaginer même après quelques heures de recul cette triste nouvelle. Pourtant, il faut se rendre à l'évidence..... la fatalité est passée par là....

            Qui peut mériter un destin final comme ça, quand on pratique sa passion? Personne..... mais malheureusement, une fois de plus, nous les cyclistes, compétiteurs ou non, nous sommes des cibles privilégiées des voitures sur nos routes d'entrainement, de souffrance mais aussi de tellement de plaisir. Sans pour autant prendre des risques. Laurent n'est pas le premier mais malheureusement pas le dernier non plus. Tout le monde dans son entourage connait au moins un cas similaire....

             Mais quand le destin, ce terrible destin tombe sur une personne aussi gentille qu'était Laurent, on ne peut qu'être révolté contre ce fichu destin...

             Laurent, je l'ai connu quand il courait à Rodez il y a 3 ou 4 ans, au détour d'une course que nous avions faite ensemble, je ne me rappelle plus d'ailleurs laquelle, sans se remarquer l'un l'autre non plus, mais suite au compte rendu que j'avais fait sur mon site, il m'avait envoyé un commentaire très gentil...et nous avions gardés des relations par internet. Jusqu'à ce qu'il m'annonce sa venue sur la côte landaise pour raison professionnelle, aux Boucles de l'Adour pour vivre sa passion de la compétition cycliste. Un très bon choix à mon avis vu qu'il avait la "mentalité" pour intégrer ce club là. D'ailleurs, je ne crois pas que ses dirigeants et ses coéquipiers ont eu à le regretter....

             Et depuis ce temps là, nous avons appris à nous connaitre un peu plus, à nous apprécier en course...et en dehors quand nous en avions le temps.

             Je garderais à tout jamais ce sentiment très fort de gentillesse qui l'honorait en toute circonstance.... et sur le vélo, il m'a impressionné quelques fois, car en pleine forme, c'était un sacré rouleur. Tous ceux qui l'on vu à l'oeuvre sur le dernier Championnat des Landes 2010 ne me contrediront pas. Moi je n'y étais pas sur cette épreuve....mais j'ai bien vu l'admiration de ceux qui me l'on raconté. Depuis, son maillot de Champion des Landes ne le quittait pas, comme ici sur la photo prise il y a quelques jours à Saubrigues où il roulait en tête du peloton, la place qu'il choisissait souvent, toujours au combat...et quand il avait les jambes....ça faisait mal, très mal même....

              Oui, Laurent, tu vas nous manquer, tu vas me manquer car tu ne passais pas une course sans venir me voir, pour me dire que des choses gentilles, à ton image. Je t'appréciais....et c'était réciproque.

              Je ne crois pas trop m'avancer d'ailleurs en disant que dans le peloton, tu étais un homme apprécié. Je me répète....mais c'est la vérité. Mais te dire ça maintenant, ça fait mal.... ça me fait mal car moi aussi, ce p..... de week end de Pâques, je ne l'aime pas, je ne l'aime plus...il m'a laisse il y a quelques années cette douleur qui ne disparaitra jamais et que connait malheureusement à son tour ta famille.

              A mon nom, mais aussi celui de mon entourage et de tous ceux qui te cotoyaient sur les circuits, j'adresse mes plus sincères condoléances à toute ta famille à qui je souhaite beaucoup de courage pour surmonter cette terrible épreuve.

              Adieu Laurent, on ne t'oublieras pas.....

     

              

Commentaires (10)

1. Nico Sourimant 31/05/2011

Et bien tu vois, Alain, je viens d'apprendre cette mauvaise nouvelle à l'instant en la lisant sur ton site. Dur, très dur, car le vélo reste une grande famille, quoi qu'il arrive et quand quelqu'un s'en va, on ne voit plus les choses de la même façon.
Je pense à ses amis, à son club, à nous autres ses adversaires du Dimanche, à ses proches. Il manque quelqu'un désormais.

Nico

2. Gregory LEURIDAN 25/04/2011

Je reviens juste à la maison et j'apprends cette horrible nouvelle.
Comment s'exprimer face à cette injustice, on ne peut pas.
Juste le souvenir d'un coureur sympathique, peu avare dans ses efforts.
J'adresse bien évidemment toutes mes pensées vers sa famille. Mes mots seront peu face à votre peine mais nous nous joignons à vous dans ces moments difficiles.

Gregory

3. laurent Rocheteau 25/04/2011

merci Alain pour cet hommage.
Je ne te connais pas, comme je ne connaissais pas personnellement Laurent, tout au plus croisé sur une ligne de départ cette année.
Comme tu le dits, ce triste, effroyable, événement nous l'avons tous hélas déjà connu, dans ma vie de cycliste ou maintenant plus fréquemment dans ma vie professionnelle, j'ai croisé ces moments difficiles où l'on perd un camarade. C'est donc avec plein de tristesse, que je m'associe avec vous tous pour adresser à sa famille ainsi qu'à tous ces proches mes plus sincères condoléances. Courage à tous, reprenons la route de l'espoir et des jours meilleurs.

4. François Baben 25/04/2011

Bonjour Alain,

Merci pour ce message qui traduit pleinement ce que ressent tout cyclosportif quand il apprend le décès injuste d'un autre passionné, même quand il ne le connaît qu'à travers tes compte-rendus.
Je m'associe donc pleinement à tes propos, et j'adresse à sa famille, son club et ses amis mes plus sincères condoléances. Courage à tous.

5. Bertrand Fruchart 24/04/2011

J'ai appris cette terrible nouvelle cet après-midi
en préparant notre épreuve du lundi de Pâques. Nous rendrons hommage à ce sympathique coureur lors de la course d'Hendaye, sachant que ses coéquipiers et les organisateurs de Tyrosse l'ont déjà fait de fort belle manière.
Personnellement, j'adresse de sincères condoléances à sa famille. Proche en âge et père de 2 jeunes enfants, je n'ose imaginer le vide qu'il peut laisser...

6. Marie 24/04/2011

comme d'hab Alain, tu donnes le ton,
tu mets les mots où, nous tous cyclistes, n'osons nous exprimer.............
sincères condoléances à toute la famille de Laurent,mais à tous les amis de son club, à vous tous amis qui l'avez côtoyé ou rencontré ou croisé, grand par le coeur, la générosité, nous sommes touchés, nous tous cyclistes, soyons vigilants dans nos déplacements et que Laurent reste longtemps dans nos souvenirs, nos ideos........... la course ce n'est pas que le bouquet, le paquet de nouilles, le paquet de spéculos, pépitos, .......... c' est aussi ce petit mot gentil à la fin de cette course, ce petit clin d'œil.......... ce brin de route avec ou à coté ou derrière cet Homme

une autre idée du sport................

salut l' Ami

7. Olivier Doyhamboure (guidon bayonnais) 24/04/2011

Affreuse nouvelle!!
Je n'ai pas eu le plaisir de le connaitre personnellement,cela ne fait qu'une année que je participe au circuit ufolep mais j'y rencontre à chaque fois des gens bien,passionnés. Je veux croire que Laurent était de ceux là et en ce jour de fêtes et de rassemblement familial c'est encore plus douloureux.
Mes pensées vont donc plus particulièrement à sa femme et ses deux enfants ainsi que toute sa famille et ses amis sportifs du club des boucles ou d'ailleurs.

8. leboucher jerome 24/04/2011

je tiens a dire a alain quel bel homage a ceux coureur que tu a fait. demain tour du gabardan on fera une minute de silence pour laurent car le velo est une grande famille qui passe les limites des federations.je ne le connaisser pas personnelement mais hier quand j'ai appris la nouvelle j'etais triste. je voulais dire au gars des boucles que je partager leur douleur dans ce moment diffcile. courage les gars et toute mes condoléances a la famille. jérome leboucher.vcm.

9. Cyrille Desco 23/04/2011

Je te rejoins Alain quant à la gentillesse de ce garçon. L'an passé après l'avoir battu au sprint à Maillas, il est venu me féliciter tout en prolongeant pendant cinq bonnes minutes cette discussion. J'ai dit alors à mon acolyte de toujours, Fabien Dupin, " ce mec il est vraiment sympa et c'est la première fois qu'un coureur que je ne connais absolument pas vient me parler après une course". Dans mon boulot je côtoie une multitude gens et lui il m'a marqué ce jour là par sa gentillesse. J'ai les boules aujourd'hui d'autant plus que cela me rappelle l'accident survenu à mon père qui lui a eu la chance de s'en sortir. Sincères condoléances à la famille.

10. vandaele 23/04/2011

merci Alain

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau