TOUR DU MADIRAN (65)

Quelle Journée ! Pour une première édition en UFOLEP, le beau temps n'avait pas eu le coeur à venir nous réchauffer les jambes mais que voulez vous, les 64 partants ont largement compensés le manque de chaleur du soleil par une combativité sans limite. 69 kms le matin et 90 l'après midi sous un ciel bien gris, même trop gris à mon goût, un vent à décorner les boeufs (bon, ceci dit, on n'en a pas vu beaucoup.....des boeufs dans le madirannais aujourd'hui), un parcours style montagne russe, à vous faire régurgiter tout le Madiran que vous auriez pu boire la veille (heureusement, car aujourd'hui, valait mieux être à l'eau claire), des bosses, mais des belles bosses, des vraies, des trucs pour hommes forts je vous disais dans l'article de présentation et des hommes forts comme ça, il y en a eu. Enfin, une fois fini, tout le monde était content, c'est le principal non avec un verre de pacherenc dans la main. (si, si, j'en ai vu......)




Un joli peloton bien rangé sur la ligne de départ à 9h35, mais un peu inquiet quand même car le ciel au loin est (très) maussade. Un peloton de face très motivé à la bagarre......


tu parles, de dos, il n'y a que des motos (enfin......il me semble)


Allez, le départ est donné, 69 kms à faire, pas insurmontable mais bon.....faut les faire quand même


Julien CANTET, Maxime LARROZE (qui va perdre sa manivelle quelques mètres après.....veinard vas!), Mathieu LABADIE, Yves PEBAY, Lionel LARRICQ sont en selle aussi


Christophe FORTABAT et Xaby DAMESTOY suivis par les 2 coureurs girondins de GALGON Benoit PEDEMANAUD et Laurent DOMMAIN.....


Philippe ABAT et Fabrice GLEIZE ferment (presque) la marche du peloton

Dans la très longue ligne droite qui nous amène vers Riscle, personne n'ose attaquer le premier. Je m'y colle, j'aurais au moins ça dans ma gibecière aujourd'hui, avoir attaqué le premier........bien vite relayé par Alain PALACIOS et nous voilà 50 m devant.....mais les grosses pointures n'ont pas l'intention de laisser partir qui que ce soit. Ça rentre, et après quelques escarmouches, Benoit PEDEMANAUD appuie un peu plus fort sur les pédales et s'en va seul......courageusement car le vent n'est pas très favorable.
Alain PALACIOS, encore lui décidément, se dit qu'il serait mieux lui aussi à l'avant......mais il ne pourra faire la jonction. Il sera revu un peu plus loin.....comme Benoit quelques kilomètres après. Juste en vue de Riscle, Xaby DAMESTOY, Christophe FORTABAT, Patrick BAZAILLACQ et Laurent DOMMAIN s'enfuient à leur tour....mais je rapplique seul. Nous voilà 5 échappés à Riscle 150 m derrière un peloton très étiré, ça chasse fort., Une autre longue ligne droite vent de face nous accueille et nous allons être repris par une dizaine de coureurs, tous les costauds, ça roule vite..... mais pas longtemps, le peloton revient.
Nous voilà au pied de la 1ère côte, celle de St Mont, bien connu pour cet excellent élixir que le duo galgonnais passent en tête. De suite, Laurent DOMMAIN insiste et s'en va seul dans la traversée du village. Le peloton est en file indienne, ça roule très vite. Pas le moment de lâcher les roues......


Quelques kms plus loin, la bosse de VIELLA, km 27, autre joli village, et toujours Laurent en tête au sommet, il empoche les points de la Montagne, il les a bien gagnés ceux là!


derrière, tout explose sous l'impulsion de Patrick BERARD, très facile et en pleine préparation de l'étape du Tour. Benoit voit que ça casse il en rajoute un peu plus....


ça ne flâne pas, Xaby, Didier CAMON, Christophe CASANOVA n'en gardent pas sous la pédale vu leurs visages.....

 
Didier DARRACQ le coureur de Bizanos est à quelques mètres, Laurent GERBET essaie de revenir dans son sillage, il pense au "beauf" malade depuis jeudi. Qui c'est le "beauf"? Jacques FALLIERO tiens, vous trouvez pas qu'il y a ressemblance entre les deux???????


Frédéric SARNIGUET, Philippe BRUANT, Christophe FORTABAT font le forcing pour ne rien perdre


Gilles MORERE, Patrick MARROT s'accrochent eux aussi en compagnie d'un coureur de Pau Béarn


Eric ARENA, mon coéquipier au Tarbes Cycliste, va revenir sur eux


puis me voilà en compagnie de Serge SAHUN, dur, dur


Christophe ESCOUBAS va revenir sur nous, c'est mieux à 3.....


Encore un peu plus loin, 2 coureurs que je ne connais (pas encore) et Christian BAGILET qui suit bien à l'abri


Yves PEBAY, Michel CRAMPE, Patrick RANALDI et peut être bien Joël DOMENE, mon autre coéquipier au TCC sont là aussi


Julien CANTET est juste derrière eux


Alain arrive ensuite....il paie un peu son début de course.....dur, dur


Mathieu LABADIE est quelques mètres derrière, c'est chacun pour soi, pas le temps de se retourner


Gilles GARCIA, bien drivé par Marine, promue Directeur sportif. Si, ça y est écris dessus.......


Jean Louis TOULOUZE, pas très bien remis de sa belle 5ème place de la veille à Lesperron......


Christophe BOY, tout sourire, tu dois bien être le seul.......


Fabrice GLEIZE, victime d'une crevaison, essaie de reprendre les gars devant lui......


enfin, Didier FOURCADE et un coureur de l'Avenir Cycliste palois ferment la longue file des concurrents.


DIUSSE, km 35, toujours Laurent en solitaire. Comment où? Si là, sur la gauche, ok, on a failli se le manquer mais bon, on l'a, on l'a!

 
Didier DARRACQ mène le peloton, normal, Bizanos est venu pour la gagne...... Benoit joue les chiens de garde derrière lui.


derrière, c'est moins tendu.....


on peut pas dire ça de tout le monde non plus. Normal, avec Philippe RAFFIN, Christophe ESCOUBAS et Serge SAHUN, on vient de faire une poursuite de presque 10 kms pour rentrer...alors nous ne sommes plus très frais......

34 kms encore, la moyenne est très élevée....et Laurent DOMMAIN doit rentrer dans le rang. Pensez donc, dans les 20 derniers kms.....avant la dernière côte, je n'ai pratiquement pas enlevé le 12 dents, vivement que ça finisse.
sauf qu'il faut encore monter la dernière côte et là, ça va pas être une partie de plaisir vu que l'arrivée est 4 kms plus loin. Et ma crainte est justifiée, pas de temps morts, ça casse de tous les côtés et Patrick BERARD s'en va seul.......dur d'aller le chercher maintenant.


Sans fioriture, Patrick BERARD enlève facilement la 1ère étape. Il ne l'a pas volée.....il a été de tout les coups quand il ne menait pas le peloton.....sacré costaud ! Juste que le ciel au dessu n'est pas des plus accueillant......


2ème à 23", Laurent DOMMAIN encore lui, là aussi un sacré gaillard après sa chevauchée solitaire


3ème Xaby DAMESTOY à 35", beau final


4ème et vainqueur du sprint du 1er peloton à 45", Benoit PEDEMANAUD devant Mathieu GUIRAUD, le coureur de Mios (33), excellente équipe


7ème Cédric PAIN, encore de Mios


Patrick BAZAILLACQ en termine à la 16ème place, même temps


et la 17ème pour moi, très content d'en finir à cette place, inespéré même. 1'14", pas beaucoup pour moi, je suis très satisfait (et oui ça arrive......)


et le groupe dans le même temps que moi


Serge SAHUN prend la 30ème place...


devant Philippe RAFFIN, 31ème


Pas de bol pour Philippe SOULEROT, victime d'une crevaison dans les derniers kms


Thierry MORAS, le sympathique coureur des Enclaves ne peut se débarrasser de ses "vieux serpents de mer"!!!!!!!!!! Euh, non, c'est sa chaine, pas un serpent...... Bon, chut, il à l'air de faire la g.....


Ah non, je croyais, ouf, m'étonnais de lui quand même. Par contre, juste derrière toi, tes collègues ont l'air de te chambrer un peu non?????????


En termine aussi Christophe ESCOUBAS, victime lui aussi d'une crevaison, pas de bol non plus.......


Julien POCA et Yves PEBAY finissent aussi......


Au tour de Christian BAGILET d'en terminer. Vite à table maintenant....


Patrick RANALDI, courageux en diable, finit en solitaire


Terminé aussi pour Julien