PAU-LARTIGUE (64) 13/05

Aujourd'hui, à Pau, Quartier Lartigue, sur le traditionnel circuit urbain, avant que la course des 1ères et 2èmes démarre, j'ai entendu un coureur......très connu dans le peloton UFOLEP dire en enfilant ses sur-chaussures en néoprène : "tiens, avec ça, c'est bon pour plonger dans les profondeurs du classement". Et son compère à l'année de lui répondre "mais crois tu qu'il pleut comme ça sur tout le circuit?". Marrant me direz vous avec le temps qu'il faisait cet après midi, un vrai temps à ne pas mettre un cycliste dehors, un après midi à manger des chocolats et des beignets oui, ça aurait pu se faire et cela aurait été mieux......mais ce n'est plus la saison parait il, tout du moins, la maman n'en n'avait pas fait, alors que voulez vous, moi aussi je les ai mises mes sur-chaussures, quand faut y aller, faut y aller.....pas avec grand enthousiasme mais bon...... Il faut respecter les organisateurs qui se sont bien décarcassés pour nous proposer un circuit moins facile qu'il n'y parait, en toute sécurité, une course truffées de primes, une remise des récompenses à la hauteur de l'ambiance transpirante de bonne humeur de l'Avenir Cycliste Palois, il n'en fallait pas plus pour attirer encore prés de 130 coureurs malgrè les conditions atmosphériques, et là, personne n'y pouvait rien, bien humide comme temps, attention, aux rhumatismes demain.......

Ah oui, j'allais oublié, désolé pour la médiocrité des photos mais aujourd'hui, les photos étaient aussi à l'image du temps.....un peu floues et maussades. Je vais faire avec pour une fois......




Une bonne trentaine de GS au départ avec parmi eux, 5 filles, toujours sur la 1ère ligne.....


mais qui, dès le départ donné, ne voudront pas nécessairement faire de cadeau à ces Messieurs! Bon, ça va se jouer à la pédale.....ou aux palmes aujourd'hui...... Heu, non pas encore, il ne pleut pas pour le début......


Au 1er tour, Rémy ACAP, le coureur venu de l'Ariège, de Couserans, fait le forcing pour s'enfuir seul......


oui mais voilà, Céline MEILHAN emmène le peloton à grande vitesse tant et si bien que la photo est floue...... (déjà!!!!!!!!)


Mais Rémy est du genre persévérant......alors il continue, pas l'intention de se faire rattraper par une fille!!!!!!!! Chacun fait ce qu'il veut......


Charles FERREIRA suivi par Arnaud MAGNARINI mène la poursuite


3ème passage, Arnaud MAGNARINI a rejoint Rémy ACAP en tête de la course.....


Robert LOUMPRE se propose pour assurer la poursuite......


et le peloton revient au 5ème tour.


6ème passage sur la ligne, 5 coureurs sont partis à l'avant. Les 2 coureurs du Couserans, Rémy ACAP et José TIAGO, Didier GARAT, le combattant d'Oloron, le coureur de URT, Gérard SALIN et un autre qui se cache.......


mais plus que 4 au tour suivant, le déluge est en train de tomber sur leurs têtes, pas facile de s'abriter mais ceux sont des courageux, ils filent à toute vitesse......


mais Jean Jacques DURU a lancé la grande poursuite, le peloton a bien maigri d'un seul coup.....à ce rythme là, il ne pas pas rester grand monde sur le vélo. Bon, il faut dire qu'ils ont essuyés le plus gros "grain" de la journée......et quel grain!


8ème tour, comme on peut le voir sur la photo......mieux vaut être à l'abri.....que sur le vélo, qu'est ce qu'il tombe!


A l'arrière, Hervé LABORDE mène un petit groupe de courageux...... ça c'est sûr!!!!!!


12ème tour, les 4 ont une bonne avance sur le peloton, ils peuvent voir venir maintenant.


18ème tour, l'échappée est définitivement à l'abri d'un retour du peloton mais lequel va arriver à s'en sortir mieux que les autres à 4 tours de l'arrivée.


Sophie essaie bien de se défaire de Nathalie mais peine perdue, l'arrivée est trop proche pour la laisser filer......


Dernier tour, le ciel retient ses larmes, tant mieux, comme ça nous aurons une arrivée à la régulière.....


Quel sprint! Lancé de loin, mais alors de très loin......par Gérard SALIN, pris en filature par l'ariègeois José TIAGO, on a bien cru que cela n'allait pas réussir mais c'était mal connaitre les talents de finisseur de Gérard qui conserva quelques longueurs sur la ligne. Ça oui, on peut dire qu'il a mouillé le maillot dans la dernière ligne droite..... bon ok, c'était déjà fait avant, je sais, je sais.....mais belle victoire!


Pour la 3ème place, Didier GARAT disposera facilement de Rémy ACAP qui a bien donné aujourd'hui......

Classement féminin :


1ère Nathalie VIARD (Eauze)
2ème Sophie CORDEIRO (A C Pau)
3ème Katia DE DIEGO (Mauléon)
4ème Gaëlle BARATS (Orthez)
5ème Céline MEILHAN (Malause)

Classement GS :


1er Gérard SALIN (Urt)
2ème José TIAGO (Couserans)
3ème Didier GARAT (Oloron)
4ème Rémy ACAP (Couserans)
5ème Hervé LABORDE (Eauze)

***********************************************************************************************************************************************************************************


les conversations vont bon train dans le peloton des 48 coureurs de 3ème catégorie. "Alors, ça va tenir?". Et oui, est ce qu'il ne pas pleuvoir , c'est la question......


Allez vite partons avant que la pluie n'arrive


Tiens, en voilà un plus pressé que les autres, un coureur de l'autre club palois, le Vélo Club Pau Béarn Isards dont la régie va (très) certainement me donner le nom rapidement. Merci à Christian et à Christophe lui même à la Régie, il s'agit de Christophe BOY, un retour à la compétition après quelques années d'interruption. Au moins l'envie est là......


Yoann PERRINE, l'artisien de service, s'élance à sa poursuite, le peloton laissant faire pour le moment.


2ème tour, peloton très étiré.....qu'on dirait une échappée......


puisque le peloton n'est plus dans les roues.


Tiens qu'est ce que je disais, c'est bien une échappée de 6 coureurs et pas des moindres.... il faut se méfier de ce groupe là. Jean Michel LOUIT, le roule toujours devant des Enclaves, le tarnosien Philippe TEJEDOR, l'artisien Yoan PERRINE bien entendu et les 2 ogeulois de service Jean Michel PEREZ et Jacques PRAT, impossible de se passer d'eux......et le coureur du VCPBI Cédric LASSUS-LIRET


derrière, le peloton est emmené par un coureur haut garonnais de Gourdan Polignan.


on prend les mêmes au tour suivant et regardez moi ce trou derrière......


Charles BOURDALLE est venu filer un coup de pédale à la poursuite des fuyards mais la situation est compromise d'entrée.....


8ème tour, Holidays on Ice est à Pau en ce jeudi de l'Ascension, quel miroir, on pourrait même s'y faire une beauté......mais bon, ça n'a pas l'air d'impressionner les échappés. Moi après tout, ce que j'en dis...... ils veulent pas, ils veulent pas!


derrière ça ne rigole pas. Ni les coureurs, ni la pluie qui tombe.......


12ème tour, toujours sous la pluie battante, l'écart est fait mais pas irréversible


mais le peloton est quand même bien contrôlé par les coéquipiers des coureurs d'Ogeu.


13ème tour, les échappés passent devant les barrières vides....;tu parles un peu qu'on allait pas rester accouder aux barrières avec ce temps là, nous on est bien au sec devant la vitrine de la Pâtisserie du coin, mince, pourquoi ils ont mis une vitrine aujourd'hui ? Hé Xavier, viens voir, il y a des beignets ici, qu 'est ce que tu dis que ce n'est plus la saison........


Oh, j'allais en oublier le peloton qui passe aussi devant nous


15ème tour, les échappés continuent leur bonhomme de chemin


mais le peloton ne perds plus de terrain, au contraire même, il en reprends, très peu certes, mais il en reprend quand même...


Une petite prime dans l'escarcelle au 19ème passage...


mais que se passe t'il à l'arrière, Thierry MORAS roule fort à l'avant du peloton follement encouragé par Lionel VIGNEAU et son épouse?


Pardi! j'ai compris, Jean Michel LOUIT a crevé et il a du laisser partir ses compagnons d'échappée


Hou là, là, ça revient vite, le peloton a les échappés en point de mire, il ne r