UCHACQ (40) 28/02

 

Quelle belle aprés midi hier à UCHACQ. Un soleil printanier, prés de 250 coureurs au départ, pas de chutes répertoriées, et de beaux vainqueurs, que demander de plus, heureux organisateur qu'est le club du Vélo Club  Montois cher à Jean Pierre CASSEN et toute son équipe.

1ère course de la saison et retrouvaille depuis quelques mois, ça fait plaisir à tout le monde.

Le départ des 1ères catégories est donné à 15 h 00 précise à 40 coureurs pour 10 tours de circuit de 8,4 kms, sans grande difficulté mais le vent et un long faux plat montant sur une route rugueuse ne pourra que rendre la course nerveuse et difficile.

Au bout de 300 m de course, première attaque d'un coureur d'Auch suivi par...Alain BOUFFIL, le vainqueur de Peyrecave la semaine dernière, un 3ème larron en la personne de Christophe FORTABAT se joint à eux et ils prennent vite une centaine de mètres d'avance. François TORRES se lance à leur poursuite et s'intercale entre les fuyards et le peloton. Comme la semaine passé, ces lascards nous avaient fait le même coup, cette fois, je me décide à y aller aussi. Pas facile de revenir sur TORRES dans un premier temps mais ça se fait, puis un coureur de Ste Bazeille nous reprend à son tour et nous rentrons sur la tête de course, imité par Sébastien GAUTHIER, du Team UNIBALLER.

 7 coureurs à l'avant qui s'entendent, le compteur ne descend pas au dessous de 46/47 km/h,  ça creuse vite un bel écart d'autant plus que le peloton n'a pas trop l'air d'y croire et comme on peut le voir sur la photo, rien à l'horizon

mais sur la ligne, le peloton réagit et passe en file indienne.

2ème passage sur la ligne et première prime disputée par les 7 échappés, l'écart se creuse

ce qui ne semble pas être du goût de Samuel Gensous qui sort du peloton en poursuite avec un coureur du V.C. Montois.

A l'arrière, le peloton ne semble pas trop savoir quoi faire

ce dont profite Lionel LARRICQ pour faire un peu de tourisme avec Eric BAUDRY dans sa roue

A mi course, 1'35" d'avance pour les 7 échappés, l'écart maximal montera même à 2'10"

mais à l'arrière, Lionel LARRICQ passe à l'avant (m'étonnais aussi qu'il reste longtemps derrière celui là...)

Emmanuel MEHAULT dont c'est la reprise, comme beaucoup d'autres d'ailleurs, en profite pour faire des kilomètres en courses, bien à l'abri dans le peloton

Plus que trois tours à parcourir et l'entente semble parfaite.

En fait, plus pour longtemps car 300 m aprés,  les 2 coureurs d'Auch se sont mis en tête de dynamiter le groupe pour finir seul. Ils attaquent à tour de role et seul Alain BOUFFIL, infatigable et en super forme,  répond du tac au tac.

Sur une ultime attaque de TORRES, ils prendront une centaine de mètres d'avance. 2 sacrés rouleurs à l'avant, ça va faire mal pour rentrer

aprés un moment de flottement dans le groupe des poursuivants, normal ça se passe toujours comme ça, on se