SAUBION (40) 16/08

 

Quelle belle aprés midi pour les coureurs cyclistes à Saubion! Du beau temps, une course parfaitement organisée, un beau plateau de plus de 130 coureurs, des primes, des challenges, des prix, des courses disputées, si avec tous ces ingrédients on n'arrive pas à faire du beau spectacle, comment faire autrement?

A tout seigneur, tout honneur, place aux GS puisqu'ils ont l'habitude d'ouvrir les hostilités

C'est parti pour 12 tours de prés de 4 kms

Et un prime dans l'escarcelle de Pascal SOLANS qui se présente seul en tête au 1er passage...

mais juste derrière le restant de la prime fait réagir de suite le peloton.

2ème tour, Arnaud MAGNARINI a remplacé Pascal à l'avant de la course

mais celui là aussi est connu, alors les tarnosiens qui sont (presque) sur leur terre font l'effort.

Aussitôt le fuyard rattrappé que Yannick LABAT, son coéquipier place un contre dans le 3ème tour

la poursuite est lancée derrière lui aussi, pas de bon de sortie facile aujourd'hui.

René MANNE, le vacancier de Chauny, a rejoint Yannick et l'échappée est formée

mais ce n'est pas du goût de Gérard SALIN, le coureur de URT.

Regroupement dans le 5ème tour et sprint groupé pour une prime. Arnaud MAGNARINI est au coude à coude avec Pascal SOLANS et Jean Louis LARRICQ.

Au 6ème tour, 4 hommes sortent du peloton. René MANNE et Gérard SALIN, les habitués auxquels se sont joints Christian LHOST et un autre concurrent. C'est l'échappée la plus sérieuse de la course et elle va tenir ainsi le peloton en respect pendant 3 tours.

Au 9ème tour, une nouvelle fois, Yannick LABAT, infatiguable attaquant remet ça

mais ça roule derrière aussi. Eric TAMBORINI, Jean Jacques DURU et même Sophie CORDEIRO (bravo!!!!!) emmène le pelOton.

Changement à l'avant au 10ème tour, Michel DEVERT et Jean Louis LARRICQ ont pris la poudre d'escampette. Ceux là, les jambes, ils les ont encore solides croyez moi.

Le peloton est étiré dans la côte d'arrivée, preuve qu'ils vont leur mener la vie dure aux deux compères de devants.

N'empêche qu' à la cloche qui leur annonce le 12ème et dernier tour, ils sont encore devants.

et même si ça continue à "ferrailler" à l'arrière, ils tiennent bon.

d'ailleurs, dans le paquet, la motivation semble partie ailleurs (à la plage toute proche  peut être)

et au terme d'un superbe sprint, Michel devancera Jean Louis même si ce dernier nous avait semblé en mesure de le déborder dans les 100 derniers mètres mais Michel l'a voulait celle là.

Classement Féminine :

1ère Sophie CORDEIRO (A. C. Pau) vous aurez remarqué la délicate attention des organisateur qui lui ont offert une chaise pour s'asseoir.

Classement GS :

Vaillants mais fatigués les GS, eux aussi ont droit aux chaises, super!

1er Michel DEVERT (Landes Sport Nature)

2ème Jean Louis LARRICQ (Boucles de l'Adour)

3ème Gérard SALIN (URT)

4ème Robert PIQUET (Combs La Ville)

5ème René MANNE (Chauny)

*****************************************

Comme d'habitude, les 3ème catégorie sont les plus nombreux

C'est parti pour eux aussi. Les bigourdans ont fait le déplacementen force, Vincent BALLESTER a sorti son beau maillot de champion des Hautes pyrénées suivi par Jérémy ALEGRE et aussi, superbe nouvelle, nous avons le plaisir de retrouver Jean Louis TOULOUZE qui recommence aujourd'hui en 3ème catégorie aprés sa chute de St Julien d'Armagnac. Et respect car il a changé de catégorie pour monter de GS en 3ème de lui même. Chapeau!

Andy SCHLECK se présente seul au 1er tour (enfin il me semble.....). Non, c'est Pierre MARONNIER, un vacancier.

mais le peloton est juste derrière.

Mais au 2ème tour, on retrouve Pierre BOURGUIGNON à l'avant, normal dés que la route s'élève, il est présent.

Le peloton n'a pas l'intention de le laisser partir, n'est ce pas Michel?

3ème tour, Bernard GENSOUS a pris le commandement de la course avec un vacancier??

mais le peloton roule fort à l'arrière.

4ème passage et un coureur d'Artix est partis seul

Yves PEBAY a pris la poursuite à son compte à l'arrière.

5ème tour, le coureur d'Artix est toujours en tête mais Serbe VIGNEAU l'a rejoint. A deux, ce sera mieux non?

mais les coureurs d'Ogeu ne sont pas venus pour faire de la figuration et ils roulent à l'avant.

tant et si bien que le peloton groupé se dispute une prime au 6ème passage.

Robert LOUMPRE tente de s'enfuir en solitaire au tour suivant

mais bon, vu comment c'est étiré à l'arrière, ça va être dur de continuer longtemps seul.

Regroupement au 8ème tour et Frédéric BARRET en profites pour mettre une prime de côté, c'est toujours ça de pris.

Jacques DIES, inquiet, de se retrouver seul à l'avant au 9ème tour. Normal Jacques, tu as attaqué, les autres n'ont pas voulus venir donc....tu es tout seul. Ne te retournes pas et continues.

Yves PEBAY, encore lui, emmène le peloton dans la côte.

Au tour suivant, Jacques est toujours en tête, faut le faire sur ce circuit

mais le peloton n'est plus trés loin.

Jean Louis est toujours dans le peloton, c'est bon signe pour une reprise.

3 coureurs ont réussis à faire le breack dans le 11ème tour. Serge VIGNEAU, Joseph CAZENAVE et Jacques PRAT LEMBEYE ont fait un joli trou.

Robert, comme à son habitude, attaque à nouveau.

Mais personne ne pourra éviter le sprint massif et à ce jeu là, Jérmy ALEGRE en connait un rayon. A l'arrivée, il n'y a pas photo, superbe victoire.

Classement 3ème catégorie :

Les 3èmes aussi ont droits aux fauteuils, pourtant ils sont si vieux que ça eux Messieurs les Organisateurs!Surpris

1er Jérémy ALEGRE (Bordères)

2ème Philippe BROUSSARD (Chimères)

3ème Pierre MARONNIER (Roquette)

4ème Jacques PRAT LEMBEYE (Ogeu)

5ème Jacques DIES (Ogeu)

******************************************************

Une trentaine de 2ème catégories bien rangés aux ordres d'Alain, le commentateur vedette des Boucles

D'ailleurs, il a donné le départ si vite que j'ai même pas la photo, c'est dire. Et Benjamin GLIZE, Vincent DIAZ et Sébastien JEANNEAU ont crus qu'ils étaient en retard alors ils sont partis à fond

Heureusement qu'Alain CORDOVA, sympa, se charge d'aller leur dire de ne pas s'affoler.Ouf! Merci Alain.

Yves LACCARERE, l'orthézien,  pleine puissance au 2ème tour

C'est les Boucles de l'Adour qui organisent, faudrait pas l'oublier non plus. Alors ils prennent les choses en main.

Tiens, il y a un coureur qui passe alors que nous nous sommes tranquillement à l'ombre. Ils sont fous ces coureurs n'est ce pas Yannick et la petite famille.

La bagarre est déclenchée à l'arrière, ça va vite on dirait.

5ème tour, Didier LABARTHE est sortis  son tour, il va même faire le 6ème seul en tête.

Fabrice LANSAMAN emmène le peloton à l'arrière, mauvais signe pour le fuyard.

Tiens, qu'est ce que je vous disais, peloton regroupé au 7ème passage et Jean Michel DUBOS se sent des ailes de grimpeur maintenant.

Au 8 ème tour, les coureurs des Boucles veulent mettre la pression sur leurs adversaires et ils attaquent

derrière ils controlent également, ils sont presque tous devant, difficile de desserer cet étau.

mais rien à faire, le peloton se regroupera à nouveau dans le 9ème tour.

Les chasseurs de primes et de challenges pouront même s'en doner à coeur joie au tour suivant puisque rien n'a changé.

Mais nouveau changement au 11ème tour, Jérémie BAILLY est partis avec un autre coureur

le jeune Sébastien GLIZE tente derevenir sur eux, enfin des jeunes à l'avant

Les Boucles font le tempo à l'arrière, c'est bon signe pour les échappés.

12ème passage,