Enfer des Landes (47) 11/04

Ciel gris et pluvieux, légérement "frisquet", 86 kms dont 36 de piste, voilà ce qu'attendait la grosse cinquantaine de partants de cet Enfer des Landes 2009. Pas la peine de jeter la pierre à ceux qui 'ont pas voulu prendre le départ, si pas motivé, mieux vaut s'abstenir autrement grosse galère, déjà que pour les plus motivés......

Sur certains tronçons, voilà ce que nous allions rencontrer, des piles de bois empilées sur des dizaines de métres, rappelant à ceux qui l'auraient  oubliés que la tempête avait fait des ravages et je voudrais commencer ce compte rendu par donner un "Grand" coup de chapeau à Jean Paul OUNZARI et son équipe de Casteljaloux qui nous ont permis, aprés beaucoup de travail, de pouvoir quand même disputer cette merveilleuse course. MERCI! MERCI! MERCI!

Mais entre les rondins, il fallait bien passer sur la piste et voilà ce que cela pouvait donner aujourd'hui, sur 36 kms s'il vous plait. Et là, c'était propre et relativement sec.....

Pendant que la pluie continauit à tomber, les coureurs se rangeait derrière la voiture ouvreuse avec le sourire, .....enfin, chez certains!

Ah, c'est joli ça Dylan, tu voulais partir avant les autres, heureusement que ton père  te fait signe de repartir.

Pas la peine d'attendre le soleil non plus, et c'est parti

mon coequipier du Tarbes Cycliste Thierry MARIN avec Jean Paul OUNZARI à sa gauche, tout souriant de ce qui nous attend.....

Dominique VIGNES et Chris ALLEN, juste derrière, eux aussi ont fait le déplacement de Tarbes.

53 kms à faire dans cette première boucle et vous savez, vous comme moi, que sur une course en ligne, il est difficile de se déplacer d'un point à un autre, alors imaginez quand vous ne connaissez pas le coin et qu'en plus il faut aller chercher des chemins de traverse, les photos seront un peu rares dans cette boucles mais bon, je vais faire avec.

D'entrée, sur la route de Sauméjan,  4 hommes sortent en force du peloton, Cyril NEGRE, Alain BOUFFIL et 2 autres concurrents. L'avance grimpe vite à une centaine de métres sur le peloton alors j'y vais, seul, et je fais la jonction....et ça rentre. Bon tant pis. Aussitôt, ça reflingue et à nouveau ça ressort du paquet, 4 coureurs d'abord, puis 2 avec Nicolas CHOUX, puis 4 autres avec Christophe NEGRE, Alain BOUFFIL, des costauds quoi! Ca se regroupe et je ressort seul pour à nouveau faire la jonction. Mais tout le monde ne s'entend pas et ça rentre à nouveau. On n'est pas encore à HOUEILLES, pas encore 10 bornes d'avalées, et ça roule bien vite. Tout le monde veut partir car ce serait bien d'attaquer le premier tronçon avec un peu d'avance. Mais 7 kms plus loin, le peloton est encore groupé à ALLONS que nous traversons....sous les coups de fusils. Hé ça va pas non, la chasse est fermée. Ah bon, c'est du ball trap, ça nous rassures.

N'empêche qu'à la sortie d'Allons, c'est Frédéric DEVERT qui en fout un "coup de fusil" et il s'en va avec Gérard IANOTTO. 2 excellents rouleurs à l'avant, ça donne des idées à 2 autres coureurs qui se lancent derrière eux....et qui font la jonction. Derrière, ça attaque mais c'est suivi de ralentissement. Tout le monde a peur...de tout le monde, et heureusement qu'il n'y a pas de soleil, on pourrait en plus avoir peur de nos ombres. Les 4 de devants prennent vite 300 m d'avance et les UNIBALLER attaquent car la première sente n'est plus trés loin et ils veulent rentrer placés. Va y avoir du sport, c'est sûr. Moi aussi, je reste devant.

1er tronçon bien joliment nommé "les roses", les 4 à l'avant, mais bien vite plus que 2 car une crevaison et un coureur un peu "juste" laisseront Frédéric DEVERT et Gérard IANOTTO seuls en tête. Mais derrière, Dylan VALADE et Stéphane RAGAGNIN se porte résolument aux commandes dés l'entrée de la piste et bon sang que ça va vite. Je suis en 3ème position mais je ne suis pas aussi costaud qu'eux alors j'ai du mal  à rester dans les roues. Je m'écarte et Jean Paul passe, puis Alain BOUFFIL, je me remets dans sa roue et ça va déjà beaucoup mieux. Tout le monde est en file indienne, enfin devant parce que derrière, j'en sais rien, je ne me retourne surtout pas. Il vaut mieux regarder où on place les roues. 3800 m, quand on est à fond, ça laisse des traces.

Ouf, voilà la route, c'est déjà ça de gagné mais les 2 de devants ne nous attendent pas et l'avance a augmentée. Derrière, ça recommence à rouler aprés un peu de flottement. Retour sur Allons, mais 2 kms plus loin, Dylan VALADE se met à l'avant et là, plus personne ne fait le malin, qu'est ce qu'il visse. D'ailleurs, il rentre dans le 2ème secteur en tête, 4200 m mais la piste est en plus mauvais état que la 1ère. Il y a pelin de flaques d'eau et...elles cachent de serieux trous. Ca, je l'avais remarqué à la reconnaisance du secteur ....en voiture.  Mais à moitié secteur, pas de bol, j'y passe dans un de ces trous ...et je crève à l'arrière. Adieu tous mes rêves de vaincre un jour sur l'Enfer Landais. Tous les ans, ça roule de plus en plus vite (reconnus par tous les coureurs ou presque...) et comme les années passent, je ne vous fais pas un dessin.

Tant pis pour moi, même si je serais là encore l'an prochain.

Chris ALLEN, victime lui aussi d'incident mécanique me tiendra compagnie pour le retour....vers la voiture.

39 ème km, 3ème secteur, 4100 m, Frédéric DEVERT y rentre seul. Gérard IANOTTO a crevé. Quelle détermination sur son visage!

Le peloton est emmené par Dylan VALADE, Pascal DUGAST et Alain BOUFFIL. A n'en pas douter, il me semble que ça va rouler vite.

Tiens, qu'est ce que je disais.

juste derrière, un petit groupe où on reconnait Nicolas CHOUX et Dominique VIGNES.

Chistophe NEGRE encore un peu plus loin, lui aussi victime de 2 crevaisons, quand on n'a pas de bol.....

Encore un autre coureur....sous le regard de Xaby DAMESTOY, lui aussi contraint à l'abandon sur bris de son guidon. Et oui, ça arrive....

Eh, Joel, c'est quoi cette photo? Il y a des palombes ou quoi? C'est pas la saison, arrête d'y penser. Un peu de sérieux quand même.....

Pindères, 52ème km, changement à l'avant. Vous avez encore la photo du 2ème tronçon en tête avec Dylan VALADE qui étire tout le monde. Et bien voilà le résultat, en compagnie de Pascal DUGAST, ils ont rejoins Frédéric à l'avant et maintenant ils possédent environ 30 secondes...

sur Bruno PAUCHET, mon coéquipier, qui a trouvé là un terrain à ses convenances.

mais ça revient

Un petit groupe suit à bonne distance du peloton

et c'est Nico qui passe maintenant

mais TISNE, en tête des 3ème caté à cet instant précis va permettre à ces compagnons de revenir sur Nico.

33 kms à faire, 6 secteurs de piste, en fait le gros morceau c'est pour maintenant. Et quel morceau....

L'Enfer Landais est une course où on ne s'ennuie jamais, ça change tout le temps. Tiens, par exemple, si je vous dis que sur les 3 coureurs de devants, il y en a 2 qui vont .....tomber, et bien, moi je vous le dis, c'est vraiment pas de chance car ces 3 là, à mon avis, plus personne n'allait les revoir avant l'arrivée. Si Frédéric pourra repartir, ce ne sera pas le cas de Dylan qui se plaindra de l'épaule et sera évacué aprés la course pour aller passer une radio. J'espère pour lui que ce ne sera pas grave et qu'on le reverra bientôt sur un vélo.

75 ème km, sortie de la piste 8, Pascal DUGAST est seul en tête et il avance encore le Pascal, pas l'ombre ni le signe de la fatigue sur son visage.

mais attention, Gérard IANOTTO est sorti du peloton et repris Frédéric DEVERT qui s'accorche. 10 km encore à couvrir dont 4 km de piste, rien n'est joué.

d'autant plus que derrière ces deux là, ça roule, en grimaçant d'accord, mais ça va vite aussi.

Jean Paul est tpujours là, normal, c'est SA course. Il peut encore y croire.

et quand on voit que ceux qui sont en serre file on pour nom Cyril NEGRE, Benoit PEDEMANAUD, on peut facilement s'imaginer comment a pu être la course!!!!!! DANTESQUE.

Vu de dos, il y en a un peut partout, ceux qui ne connaissent pas ne peuvent pas s'imaginer.

Alors, plus que 10 kms, comment ça va finir? Pascal DUGAST va t'il pouvoir finir en solitaire ou bien ses poursuivants vont revenir sur lui?

Il m'avait fait forte impression Gérard IANOTTO à la sortie de l'avant dernier secteur, mais de là à revenir seul sur Pascal DUGAST et ne lui laisser aucune chance au sprint, alors là, chapeau Gérard. Tu fais un beau vainqueur, enfin... un peu sale quand même. Et je n'oublierais pas non plus Pascal qui a fait un grand numéro.

Stéphane RAGAGNIN, 3 ème, trés fort aujourd'hui lui aussi

4ème Jean Paul OUNZARI. Que dire pour toi Jean Paul, tout simplement Chapeau bas et merci.

Belle 5ème place pour COUTURET, le coureur de Longages (31)

le Tarn était représenté par le club du VTT Les Cammazes et belle 6ème place pour VOYEUX, 2 ème en 2ème catégorie mais quand on sait que le 1er 2ème catégorie n'est autre que Gérard IANOTTO, alors....

7ème place pour JIMENEZ, de Tonneins

8ème place pour FOUNALE (Castelmayran)

Cyril NEGRE prendra une excellente 9 ème place

et Benoit PEDEMANAUD prendra la 10 ème place

PEZAT (Longages) 11 ème, avec le sourire s'il vous plait!

NETTO, de Bias, 3ème en 2ème catégorie

Jean Michel TISNE vainqueur en 3ème catégorie

et l'arrivée de Nicolas CHOUX et Alain BOUFFIL, eux qui ont tant donnés aujourd'hui.

Thierry DECAUX, 2ème en 3ème catégorie

et Sébastien JEANNEAU, 3ème en 3ème catégorie. Ouf, on a le podium complet.

et comment ne pas passer les photos de tous ceux qui arrivent, ils l'ont bien mérités non?

Chapeau à toi aussi, qui termine, fallait le faire.

*******************************************************

Il y avait aussi une course d'ouverture avec les minimes :

1er Quentin LIBREAU (Cosnac)

2ème Fabien FANLO (Nerac)

3ème Clément QUAINO (Casteljaloux)

**************

Une course féminines :

1ère Patricia OUNZARI (Casteljaloux) (hou, fais pas chaud dans ce pays?)

2ème Jennifer DUQUESNOY (St André)

3ème Nathalie VIARD (Eauze)

*******************

Course GS :

1er  Vivian LANNAUD (Varés)

2ème Philippe AUGUSTIN (Lectoure)

3ème Christian ARADES (Les Amis du Lot)

4ème Roger TISNE (Casteljaloux)

5ème Jean Claude CHABOURLIN (Valence d'Agen)

********************

Classement 3ème catégorie :

1er Jean Michel TISNE (Casteljaloux)

2ème Thierry DECAUX

3ème Sébastien JEANNEAU (A.C. Pau)

************************

Classement 2ème catégorie :

1er Gérard IANOTTO (Casteljaloux) (qu'est ce qu'elles sont belles ces fleurs?)

2ème VOYEUX (VTT LES Cammazes)

3ème NETTO (Bias)

4ème MARDON (Gontaud)

*************************

Classement 1ère catégorie :

1er Pascal DUGAST (CAB 47)

2ème Stéphane RAGAGNIN (Tonneins)

3ème Jean Paul OUNZARI (Casteljaloux)

4ème COUTURET (Longages)

5ème JIMENEZ (Tonneins)

6ème FOURNALE (Castelmayran)

7ème Cyril NEGRE (UNIBALLER)

8ème Benoit PEDEMANAUD (Galgon)

9ème PEZAT (Longages)

10ème Nicolas CHOUX (UIBALLER)

11ème Alain BOUFFIL (Longages)

***********************************

Stéphane RAGAGNIN, nouveau leader de la Coupe du Lot et Garonne

le podium complet de l'Enfer Landais 2009. N'empêche, qu'est qu'il est beau ce maillot, hein Stéphane? Rigole pas Pascal, il est pas taché non!

****************************************

et pour finir, clin d'oeil à

Bruno PAUCHET, le clown blanc du TCCClin d'oeil. Plus sérieusement, bonne course mais dommage pour la crevaison, tu avais une bonne place à jouer.

Au club de Casteljaloux, dont le maillot (et le reste) a été un peu sali mais bon.....une bonne douche, et tout redeviendra comme avant. Et encore merci à vous tous.

Nico, bien sûr, touché dans sa chair mais toujours le sourire, alors c'est que ça va.

Encore le maillot de Casteljaloux qui a été sali, mais c'est pour la bonne cause, alors, il te reste plusqu'à aller chercher ton bouquet, que tu as bien gagné aujourd'hui

A Frédéric DEVERT, héros malheureux de la journée, victime lui aussi d'une crevaison. Fréd, maintenant que tu sais te salir et que tu passes dans la boue, je voudrais te voir sur les prochains cyclo cross. Et puis, tu pourrais prendre exemple sur Jean Claude, il est nickel lui, mais comment il a fait?

Heu, Bruno, je voudrais pas te casser la barraque quand tu vas rentrer à la maison, mais si tu dis à ton épouse que tu as été bossé, m'étonnerais qu'elle te crois. Il reste juste quelques traces sur ton visage, à part ça, ça va. 

Et bien sûr l'album photo dés que possible....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires (2)

1. Cyril Negre 13/04/2009

Salut Alain,
Peux tu m'envoyer les 2 / 3 photos où on voit ma tête de charbonnier et celle de mon frangin.
Merci
A trés bientôt

2. OUNZARI JEAN PAUL 12/04/2009

merci alain pour ce superbe repportage, dommage pour toi, il faut aussi beaucoup de chance por cette épreuve

Ajouter un commentaire