ONESSE LAHARIE (40) Lundi 12 Mai 2008

ONESSE et LAHARIE. Vous connaissez vous? Et bien moi oui car depuis 3 ans, je m'y rend chaque hiver pour y disputer le traditionnel cyclo cross. C'est un charmant village landais, à quelques encablures de la mer, de Contis Plage en particulier.Moi, j'adore courir dans ce coin car je crois que je suis en "vacances". Le sable, le soleil, les pins..... tout pour s'y croire. Quand on fait du cyclisme de compétition, c'est pas toujours des vacances meme si les conditions y sont réunies. Moi, j'aime bien courir sur la cote, basque ou landaise, peu importe, parce qu'après la course, on peut aller à la mer toute proche et se faire un resto en suivant. En fait, oui c'est quand meme les vacances...... En définitive, je ne le fais pas souvent non plus, la mer et le resto après.

Ce week end, c'était la féte du village et le soleil aidant, sur le circuit de 2,5 kms, les habitants avaient installés les tables dehors pour manger et c'était super sympa de courir devant eux car ils nous encourageaient trés vivement de la voix.

Le circuit serait super aussi s'il n'était truffé, dans la ligne d'arrivée, de dos d'anes. Et il y en a tout les 200 m. Vous vous imaginez faire un sprint en sautant les dos d'anes, et bien c'est ce que nous avons fait. On pouvait pas faire autrement d'ailleurs.

A 14h00, la course des 3ème quitte le quai d'embarquement avec à son bord, Jean Michel DUBOS (JAB) et Pascal SOLANS (TCC), les deux seuls matelots des Hautes Pyrénées à avoir fait le déplacement. Ils ont dus avoir peur que la mer se démonte par ce que c'est parti vite, trés vite. Dés le 1er tour, ils étaient tous en file indienne et les primes distribuées et le classement par points n'étaient pas là pour inciter les coureurs au farniente. Et de farniente, il n'y en a eu point jusqu'au dernier tout où un homme avait pris un peu d'avance sur ses camarades. On s'est bien dit qu'il n'irait pas jusqu'au bout tellement ça roulait derrière. Et on (les spectateurs dont moi) s'est pas trompé, car au dernier km, il a été repris par la meute toute heureuse de se "faire" une arrivée groupée. Oui mais, parce qu'il y a un oui mais.... Il vous est déjà arrivé de voir un chat jouer avec une souris et qu'à la fin la souris arrive à se planquer quelque part et que le chat ne la retrouve plus. Et bien, ça s'est passé exactement comme ça. La meute lançé aux trousses du malheureux se voyait déjà en train de faire le sprint final quand celui ci a ac