OGEU (64) 10/08

Une centaine de coureurs s'étaient donnés rendez vous à OGEU pour cette course organisée par le club local, cher à Claude TUQUET. Le circuit plat a fait trés mal en définitive car c'était plutôt un léger faux plat. La chaleur et le circuit en ville avec pas mal de virages et de relances ont aussi rajoutés de la difficulté à cette jolie course. 

Une quarantaine de 3ème catégorie et une vingtaine de GS. Pas mal pour un mois d'aout. Ils sont pas tous en vacances.

Si en 3, c'est parti un peu plus cool, les GS n'ont pas eu droit à l'échauffement. Gilbert LASCABARATS a mis le feu aux poudres dés le 1er tour.

Ils sont sympas tes copains Gilbert, ils ont préférés rouler de suite derrière toi pour te rattraper afin que tu ne te fatigues pas. Ils prennent soin de  toi....

Ah, ça y est, c'est parti aussi pour les 3èmes. 4 coureurs se sont portés à l'avant.

A l'arrière, ça ne semble pas trop inquiet

Les GS ont dus se donner le mot avec les 3èmes. Le coureur de Barcelonne du Gers s'est enfui en solitaire.

Par contre, à l'arrière, ça bouge un peu plus que les 3èmes. Les  coureurs d'Ogeu qui courent à domicile veulent bien marquer leur territoire et n'ont pas l'intention de laisser filer une  échappée sans eux.

Les 3èmes ne veulent pas être en restes avec leurs ainés et ils se bougent eux aussi. Les gars du Stade Montois ne sont pas représentés à l'avant et il faut se réveiller avant qu'il ne soit trop tard.

 

Daniel SENAC, au sein des GS, n' a pas trop l'air inquiet lui non plus de l'homme devant. Tiens, excellente idée de se faire greffer un bidon directement sur la bouche. Au moins tu as de quoi boire de suite et puis tu fais des économies de porte bidons, au prix où ça coute. C'est qui le chirurgien?

Ah! si un peu quand même car il réagi avec Jean Louis dans sa roue.

Tiens les 3èmes ausi sentent le danger. Ils copient sur les GS ou quoi? Ils font la même course à 1/2 tour d'intervalle. Un coureur de Salies et un du Stade Montois. Normal, ceux sont eux qui avaient déjà assurés la poursuite jusqu'à maintenant.

A l'arrière, on s'amuse pas trop, n'est ce pas Alain?  Il fait trop chaud? Ou bien tu souffles  sur tes copains pour les faire avancer plus vite? Génial!!!!!!!!!

Pendant ce temps, les GS se sont regroupés à l'avant et nous avons maintenant 5 échappés.

Quand je vous le dis que les 3 copient sur les GS. Les 4 échappés ont été eux aussi rejoints par les 2 poursuivants. Nous avons donc 6 échappés en 3 dorénavant. Il s'en allait temps que la jonction se fasse car ils entament le dernier quart de la course.

 Les GS se sont regroupés totalement et le peloton attaque lui aussi la dernière partie de l'épreuve. Alors sprint massif ou non?

Et bien non. Décidément, la course était vraiment imprévisible en GS. Ces 6 là ne seront plus rejoints. Alors qui est le plus rapide?

Le plus rapide?  Le madirannais Daniel SENAC pardis! Il a lancé le sprint juste après le petit pont, aux 300 m et personnes n'a pu le remonter. Il ne court pas souvent mais il met dans la cible à chaque fois, ou presque. Et dire que maintenant, il a la retraite.....

Et nos 3èmes dans tout, où en sont ils? Est ce que ça s'est passé comme les GS avec un regroupement général?

Ah non, pas ce coup ci, ils ont tenus à se demarquer un peu, tant mieux. L'arrivée  sera donc jugée avec ce qui ont fait la course. Mais le pronostic n'est pas facile. Alors qui?

Le coureur de Salies, dont je vous donnerais le nom quand j'aurais reçu le classement, a dominé le sprint. Il devance le coureur du Stade Montois. Les 2 premières places pour ceux qui sont rentrés. Ils étaient peut être les plus forts tout simplement.

***********************************************************************

Une grosse trentaine de 1ères et 2èmes au départ. Ok, il fait beau, ils doivent être à la plage. Tant pis pour eux.

Et c'est parti sous la conduite de Christophe FORTABAT

Et déjà, les premieres attaques. S'ils sont pas restés sur la plage aujourd'hui ceux là, c'est qu'ils ont des intentions.

Voilà qu'un petit groupe montre le bout du nez. C'est la première échappée sérieuse. Alors c'est peut être la bonne.

Ben non. Dommage, j'y étais dedans, ça m'aurais arrangé. Regroupement général.

Pas pour longtemps, 4 coureurs tentent de se faire la belle.

et encore deux autres. Joel y est, c'est bon pour le moral et surtout c'est le moment.

Encore un autre qui s'en va. Non mais, si ça continue, ils vont être plus nombreux à l'avant que derrière.

Ca y est, le coup est parti

De l'autre côté du pont, on peut voir un petit groupe revenir

Et j'y suis dedans, tant mieux. Une dizaine de coureurs à l'avant, c'est plutôt bon signe

Mais non, quelques tours plus tard, tout sera à refaire. Décidément, ça roule autant derrière que devant.

Pas de temps mort. J'en remets une aussitôt et Vincent DIAZ me suit.

Derrière, ça se regarde. Jean Jacques et Benoit sont aux avants postes.

Bon, décidément, je ne sais pas si les courses sont plus longues ou si c'est moi qui rallonge mais ça ne contient pas sur une page. Si vous souhaitez la suite, il faut aller sur la rubrique "OGEU SUITE"

 

 

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau