LOSSE (40) 04/08

 

Bon, ça y est, je me suis douché et j'ai mangé. Je vais même vous dire quoi. Je me doutais que j'allais passé un bon lundi alors hier, je m'étais préparé des petites verrines foie gras-mangue au vinaigre balsamique. Je vous dis pas. Super bon.

Oui, je sais, je sais, vous êtes préssé que je vous raconte. Mais moi, je savoure ma journée alors je vais commencer par les GS et les 3 en suivant. Après les 2 et je finirais par les .....1ères.

 

Bon c'est parti!!!!!

Quelle magnifique journée il faisait à LOSSE. Le soleil, sans aucuns nuages à l'horizon. Le village est typique des Landes, avec ses maisons bien espacées les unes des autres mais superbes. Et quelle surprise quand je suis arrivé, enfin une bonne nouvelle.

Super, la vitesse est limitée à 30 km/h. C'est pas trop tôt qu'on limite la vitesse pour les courses cyclistes.

Bon, c'est pas pour nous, dommage, ça m'aurait bien aranger.

Première chose à faire, chercher une place à l'ombre parce qu'il fait chaud. Derrière l'église c'est parfait, il y a un bel arbre qui va me donner ce que je recherche. Et nouvelle surprise....

 

 

 

Un métier à ferrer. Et oui, pour ceux qui connaisse pas, c'était pour ferrer les chevaux. Mais en ce lundi 4 aout, attention, des chevaux à Losse, mais de course s'il vous plait!!!

Le même sous un autre angle, je suis sur qu'il n'y a pas beaucoup de coureur qui l'on vu celui là.

Pour revenir à la course, puisque c'est ça qui vous interesse, il y avait à LOSSE, 184 coureurs répartis dans les 4 courses. Hier à PINDERES, ils étaient 199. En plein mois d'aout. Ca fait réver quand même. Heureux organisateurs. Obligés qu'ils sont de faire partir des peloton séparés en 1 et 2. Hier 55 coureurs 1ères catégories et + de 60 2èmes, aujourd'hui 40 premières et autant de secondes. Et quelles belles courses, que ce soit en GS, 3ème, en 2 ou en 1. Pas d'ennuis pour l'après midi, sûr!!!

 

Une bonne quarantaire de GS également au départ.

Dés le départ, nos ainés avaient envis de se disputer les primes et le classement par points. Ca se voyait dés le 1er tour où ils passaient déjà en file indienne. Mais dans le 2ème tour, un trio de coureur allait leur couper l'herbe sous les pieds.

Le 2ème sur la photo, c'est Gérard MARTET, quand il est pas sur le vélo, il a le micro à la bouche. Homme à tout faire quoi!!!!!

Et ces 3 lascards, ils vont en faire des tours à l'avant de la course au point de rafler les primes mais aussi le classement par points. Et s'il raflaient aussi les 3 premièrs places, que resterait ils aux autres? Tiens je suis sûr qu'ils y ont pensés, les autres derrière. Alors à la cloche, le peloton est revenu sur les fuyards. Jean Louis LARRICQ en a profité avec un autre coureur, LAMMAU de VARES, pour se faire la belle et ils ont vite pris 200 m d'avance. Derrière, Eric TAMBORINI amène le peloton, à la grande joie de tout les coureurs qui le compose. Eric, je crois qu'il va falloir faire quelques séances de tableau noir pour peaufiner la tactique.

N'empêche que personne ne reverra les 2 premiers.

Ouf, il était temps que ça se termine non?

Jean Louis sauvait in extrémis sa 2ème place.... COSTALLUNGA (Casteljaloux) prenait la 3ème place devant BARBE LABARTHE (Ogeu) et BENDICHOU (Canejean)

                             pendant que certain à l'arrière faisait la prière.

GS

CLASSEMENT

NOM-PRENOM

CLUB

DPT

1er

LAMMAU VIVIAN

VARES

47

2ème

LARRICQ J Louis

BOUCLES DE L’ADOUR

40

3ème

COSTALLUNGA Robe

CASTEJALOUX

47

4ème

BARBE LABARTHE B

OGEU

64

5ème

BENDICHOU JPierre

VC CANEJEAN

33

                            ****************************************************

En 3ème catégorie, la chaleur n'avait pas rebutée beaucoup de monde non plus et c'est un joli groupe qui se présentait à l'appel du Présentateur, avec un Grand P s'il vous plait, Jean Pierre COMBY.

 

Nos amis des Enclaves ont pris une facheuse habitude de prendre les départ à l'envers. C'est une tactique ou quoi?

 

Alain met l'ordinateur au point. Je sais qu'il a une idée en tête aujourd'hui. Je la connais. Bonne chance à toi Alain. Antoine et Pascal à l'arrière sont plus décontractés.

Et comme d'habitude, c'est parti sur les chapeaux de roues. Le premier tour est avalé à vive allure et les borderais sont déjà aux avants postes.

 

                   Pierre est motivé aujourd'hui, ça se sent. 1er tour et déjà échappé.

Antoine, lui, se tient un peu plus sur la réserve

Et ça continue dans le second à "visser", ce qui a pour cause de mettre certains coureurs à la "planche", et l'erreur ou la faute est bien vite arrivée. On a vite fait de toucher une roue et bonjour la gamelle.

D'ailleurs, c'est ce qui est arrivé à Jean Pierre LABEYRIE, pris en photo au moment même où il va se retrouver par terre. On le voit pas mais on peut imaginer vu la position qu'il a, que la clavicule va être touchée. On te souhaite tous un bon rétablissement et revient nous voir bien vite.

Mais la course continue......

Quelques tours plus tard, quel plaisir de voir Antoine étirer le peloton

et pendant ce temps, Pierre fait les primes....

ce qui donne des idées à Antoine qui fait de même. En voilà un qui commence à prendre de l'assurance...

Mais la course est ensuite relancée. VALLEE, du Stade Montois, déjà 2ème jeudi soir à GABARRET derrière Daniel LOUBERE, se fait violence pour sortir du peloton avec un autre concurrent, TACHON, du club d'Eugénie . Et l'écart augmente vite. Il ne reste plus que 2 tours, l'écart continue à augmenter et il ne fait plus de doute qu'avec plus d'une minute d'avance, la victoire va se jouer entre ces 2 coureurs. Ils l'auront bien mérités en tout cas.

Et voilà, c'est fait et bien fait. Belle victoire.

Pas de détails non plus pour la 3ème place. CASTETS (VC Montois) dispose aisément de BENOIT (Varès) et BETELU (Ogeu)

Non, je veux pas voir ça.

Ce n'est juste qu'une épaule dénudée, tu vas t'en remettre!!!!!!!!

Pierre et Alain semblent content d'en finir. Je sais aussi à cet instant qu'Alain n'est pas arrivé au bout de son projet. Il est déçu. Moi qui le connaissait justement  son projet, ça aurait été GENIAL!!!!!!!!!!!!!!!

La saison n'est pas encore finie Alain et tu auras peut être l'occasion d'avoir ce but là à nouveau. Si tu le réalises, j'espère que je serais là pour le voir.

3EME CATEGORIE

CLASSEMENT

NOM-PRENOM

CLUB

DPT

1er

VALL2E Yannick

STADE MONTOIS

40

2ème

TACHON Gilles

EUGENIE

40

3ème

CASTETS Alain

VC MONTOIS

40

4ème

BENOIT Claude

VARES

47

5ème

BETELU Claude

OGEU

64

**************************************************

40 coureurs 2ème catégories au départ, c'était suffisant pour faire une course uniquement pour eux.

Ca y est, ça commence bien. Pourquoi tu boudes Michel, qu'est ce qu'il ton fait tes petits copains? C'est vrai qu'ils n'ont pas l'air trop causant mais enfin c'est pas une raison...... Et puis personne ne t'as puni? Tu veux plus les voir?

Si tu veux plus les voir, il n'y a qu'une solution, attaques dès le départ et seul bien entendu. Comme ça, plus de problèmes avec tes petits camarades. En plus, je crois que tu maitrise cette phase de course le départ non?

Tes copains ne causent pas mais je pense qu'ils agissent. Restes sur tes gardes.

Michel? Non c'est Philippe qui a pris l'initiative d'entrée de jeu.

Sacrée équipe de rouleur ces Orange, quelle mécanique.

ORANGE MECANIQUE Clin d'oeil oui, je sais, on leur a déjà fait mais c'est parce que je les aimes bien ceux là. Ils ne se prennent pas trop la tête, ils sont sympas et qu'est ce qu'ils m'en ont fait voir dans le département des Hautes Pyrénées.

Et Jérome qui veille au grain derrière, lui même suivi par Jean Jacques.

Les voir si tôt devant, ça veut dire qu'ils ont bien l'intention de faire la course.

Même de dos, c'est beau un peloton. Celui là particulièrement non?

Et pour eux aussi, les primes et le challenge allaient rythmer la course. Je savais que Michel voulait se faire un autre jambon avant d'aller hiverner dans ses montagnes, après celui de GABARRET. Michel, tu devrais avoir plus peur de la pénurie de pétrole que de jambon......

Et ça va vite, et quand ça va vite, c'est toujours difficle de sortir du peloton. Enfin, sortir du peloton n'est pas trop le problème, rester devant ça l'est plus surement.

Tiens, si on essayait à deux....

Vous voulez nous faire un Trophée Barrachi ou quoi, les deux?

Je préfère quand même avertir les autres, attention, ces deux, ils sont capables d'aller au bout si on leur lache un peu la bride...

Bon, je me doutais bien qu'ils ne se feraient pas avoir les copains. Surtout que le classement par points n'interesse pas que Michel.

Il a pas l'air content le Michel sur ce coup là.

Attention à ne pas trop lui faire de "crasse" au grand car je peux te jurer que celui là, il a vu l'ours, dans les Pyrénées. Et de prés même. Et il ne s'est pas échappé le type. Le coureur en jaune, dont je ne connais pas son nom, qu'il m'en excuse, je te conseille gentiment de ne pas le mettre de mauvaise humeur.....

Bon, tout ça pour vous dire que Michel ne l'a pas eu le jambon aujourd'hui mais s'il n'a pas trop "bronché" pour ce coup ci, je peux vous dire que vous pouvez l'avoir à l'oeil pour le prochain. Mon petit doigt me dit qu'il ne sera pas loin de l'avoir. Un coureur averti en vaut deux, alors.....

Mais toujours pas d'échappée décisive en vue au dernier tour et pour cause,

ils font pas semblant de trainer à l'ombre les gars....

Alors, ce qui devait arriver arriva, l'arrivée allait se juger au sprint.

Et c'est le coureur de Villeneuve, GUIDI, pas Fabbrizio le pro italien, non lui c'est Jean Pierre qui s'imposait facilement devant LABARTHE (Onesse), LERAY (Commeyrac) JALMAIN et le coureur des Boucles de l'Adour LABILLE.

Jean Jacques finit 6ème et Philippe vient ajuster la 7ème place.

La confiance commence à venir aussi pour eux puisqu'ils ont participés au sprint final et qu'ils y ont fait de belles places. Allez, bientôt quelques fleurs pour récompenser tout ça