GARDERES (65) 22/08

 

En GS, Daniel SENAC avait la « pancarte ». Et avoir la pancarte comme on dit, c’est avoir le poids de la course sur lui.  Et DANIEL, lui, il les a prises ses responsabilités.

Ses adversaires n’ont eu de cesse de l’attaquer et de lui laisser combler les trous. Il s’en est bien tiré mais à force de colmater les trous, il y a laissé des plumes, justement quand SOURDOIS (Eauze) et THIBAULT (Castres) sont sortis. Il a hésité pour une fois à faire l’effort, ce que l’on peut comprendre facilement. Mais ce qu’il ne savait pas, c’est que ces 2 là, il n’allait plus les revoir. Et ses adversaires non plus d’ailleurs…..

D’autant plus que les 3èmes catégories rattrapaient les GS et que les 2 échappés allaient profiter du point de mire

  de ce peloton pour finir les 2 derniers tours.

SOURDOIS  disposait de son compagnon de fugue THIBAULT pour la victoire. Le sprint du peloton pour la 3ème

place était remporté par BERNUES (VTT Béarn) devant GARAT (Oloron) et José COMPANY (Artix).

                                              ****************************************************************

En 3ème catégorie, la course a été rapide dés le début mais il a fallu attendre quelques tours pour voir CARRERE

(Madiran) partir seul et tenir ainsi le peloton en respect pendant 2 tours.

Mais l’escapade ne durera pas plus. Son coéquipier TORTIGUES prenait le relais, lui aussi pour 2 tours, mais sans plus de succès.

Et puis on a vu sortir une dizaine de coureurs par petits groupes, se rejoindre à l’avant et on pouvait légitimement penser que l’on tenait la bonne échappée.

Pas du tout, à l’approche de l’arrivée, tout se regroupait et dès lors le sprint massif devenait inévitable. Mais pas du tout, une nouvelle fois, les pronostics étaient pris en défaut car SEVERAN (Auterive)  coupait l’herbe sous les pieds de ses adversaires en démarrant dans le dernier km. Il pouvait savourer tranquillement sa victoire dès le dernier virage.

Derrière, CARRERE prenait le meilleur sur BREMERSCH (A C Bastidien), REGAZZONI (Ogeu) et BOURDALLE (TCC), mais pour la 2ème place uniquement.

En 1ère et 2ème catégorie, il y avait du beau monde au départ avec la présence du Champion des Pyrénées et

 ancien Champion National Jérémy DOTTO.

Ce n’est pas pour cela que Jacques FALLIERO (Enclaves) et Francis RAMOS (Madiran) n’allaient pas faire la course en tête.

Dès le 1er tour, ils passaient ensemble avec une centaine de mètres d’avance sur le peloton pourtant très étiré.

Et cette chevauchée allait durer quelques tours jusqu’à ce qu’un petit groupe allait parvenir à s’extraire du peloton et revenir à l’avant.

 

 

DOTTO flairant le bon coup faisait l’effort pour réintégrer les fuyards, de même que Lionel LARRICQ  dans un superbe exploit solitaire.

 

 

 

Dès lors, les costauds étaient à l’avant de la course et les autres…..derrière. La cause était entendue.

3 coureurs 2èmes catégories et 7 coureurs 1ères catégories formaient le groupe d’échappés et malgré les coups de boutoir  de Francis RAMOS ou de Michel CRAMPE (Pierrefitte), l’arrivée se dessinait au sprint.

En 2 ème, Joseph PACE (Madiran) virait bien en tête au dernier virage et gênait, semble t’il,  Michel CRAMPE et Jacques FALLIERO qui prenait respectivement les 2 premières places.

 

 

Rémy GALLEGO (Pierrefitte) s’imposant pour la 3ème devant René BETELU (Ogeu) et LOUBET (Couseran 09).

2 tours plus tard, si Lionel LARRICQ anticipait bien le sprint, il ne pouvait empêcher DOTTO de signer nouveau succès et prendre ainsi le meilleur sur BASTIEN (Pontacq) Francis RAMOS,  Patrick MARROT (Montréjeau) et CARRERE (Gourdan Polignan)

 

Belle course, bien animée par tout ces coureurs mais qui aurait méritée simplement de partir un peu avant afin que la nuit ne les …..rattrape.  L’an prochain, je suis sur que cela sera mieux. Je fais entièrement confiance au club des Enclaves.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau