BORDERES SUR ECHEZ (65) 27 Avril 2008

Cette rubrique étant principalement réservée aux licenciés des Hautes Pyrénées, une fois n'est pas coutume comme l'on dit, pour ce Souvenir Patrick Lopez, c'est l'ensemble des concurrents qui auront droit d'etre cités pour les remercier tout simplement d'avoir participer à cette course organisée de main de maitre par la J.A.BORDERES.

L'après midi commencait par les 3/GS/ et Féminines et vu le nombre de coureurs inscrits en GS, nous avons du nous résoudre à les faire partir, exceptionnellement, avec les 3ème ctégories.

C'est vrai qu'avec pas moins de 5 courses UFOLEP dans un rayon de 150 kms autour de Tarbes, sans compter la course FSGT de Gerde, le cyclisme ne pouvait pas etre gagnant, à fortiori, dans les Hautes Pyrénées où l'effectif cycliste de compétition se résume à quelques dizaines de licenciés toutes fédérations confondues.

C'est quand meme à un peloton de 38 coureurs, dont Corine RIVIERE (CC ENCLAVES) que Bernard LACOSTE, le Président de BORDERES, donnait le départ.

Nous avons assisté à une belle course, marquée par de nombreuses primes. Le local Sergio VILLEGAS à fait valoir sa pointe de vitesse plusieurs fois et il a constamment été aux avants postes de la course. Et justement, il fallait etre devant, quand à moitié course, 11 hommes se détachaient du reste du peloton.

Malgré des attaques incessantes, ces 11 coureurs se présentaient au bout de la dernière ligne droite pour se disputer le bouquet.

Les borderais étant les plus nombreux de l'échappée, on pouvait penser que l'un d'eux aller cueillir les lauriers. C'était sans compter sur le sprint final de Jacques FALIERO, du CC ENCLAVES, qui allait mettre tout le monde d'accord en s'adjugeant sa seconde victoire de la saison, après UCHACQ (40) pour la course d'ouverture en mars. Sergio VILLEGAS terminait 2ème, tiens donc, comme à UCHACQ et derrière le meme homme. Sergio aurait il trouver son "bourreau" en cas d'arrivée au sprint? Toujours est il que l'écart qui les séparaient des poursuivants était conséquent et c'est le malin Alain GUIRAUD (AUTERIVE) qui décrochait la 3ème place du podium. Depuis le temps qu'il court celui là, c'est pas la science de la course qui lui fait défaut.

Entre temps, en GS, Robert CARMOUZE (TARNOS) avait échappé à la vigilance de ses adversaires pour finir en solitaire. Yves COSTE réglant le peloton pour la 2ème place.

Mention particulière à Corine RIVIERE qui enlevait le bouquet en Féminines, bouquet super mérité.

Pas le temps de souffler pour le speacker, les 13 coureurs 1ère caté et les 19 coureurs 2ème catégorie s'élancaient à leur tour.

Bien que la aussi, le nombre des participants n'était pas des plus fournis, c'est parti sur les "chapeaux de roues". Et j'ai meme eu l'honneur de passer le 1er tour seul en tete, ce qui aussi fut mon dernier car je suis gentiment rentré dans le rang (un peu forcé quand meme car les voyants étaient un peu au rouge).

Les attaques fusaient de toutes parts. La remontée du Bois du Commandeur se faisait en file indienne, tout comme le retour d'ailleurs. Et les coureurs du département ne laissaient pas leur place dans l'action. Les RAMOS, MEHAULT fréres, PAUCHET, le local DOMENE,SEBASTIAN, MARIN, CAMON, FROMIGUE, LOUSTEAU et autres, en rajoutaient dès que le rythme baissait. Les échappées avaient du mal à se faire car ça roulait fort.

Néanmoins, à moitié course, sous l'impulsion de Manu MEHAULT, accompagné de Didier CAMON, la course allait prendre une nouvelle tournure. Les 2 compères prirent une centaine de mètres d'avance, vite comblés d'ailleurs par le pontacquais BASTIEN qui avait fleuré le bon coup. Le danger de voir la course jouée à cet instant faisait à nouveau réagir le peloton qui les prenait en chasse sur plusieurs tours mais les fuyards ne lachaient rien et l'écart ne se réduisait pas. Mais voilà, il restait encore 6 tours et la partie était inégale, les échappés "coincaient" et tout était à refaire. Dans ces moments là, il faut toujours se méfier d'un contre. Stéphane REMY (CAPBRETON) et Cyrille BONNEVILLE (AC PAU) n'avaient pas eu besoin de se le faire dire 2 fois. Ils prirent rapidement le large et comme les 2 étaient 2ème catégorie, les 1ères caté ont laissés filer. Les uns comptant sur les autres, les  2 "lascards" n'en demandaient pas autant. Didier CAMON réagissait mais trop tard pour venir les inquiéter.

Malgré un "léger" caffouillage sur la ligne d'arrivée, le sprint  était inévitable entre les 2 premiers mais ils préferaient passer la ligne main dans la main.

Il fallait bien sortir un vainqueur et BONNEVILLE fut celui là, lui qui avait une roue d'avance sur la ligne. Mais les 2 sont à associés dans l'effort et la victoire. Didier CAMON prenait la 3ème place avant de voir le sprint du peloton remporté par DUFOR (PLAISANCE) devant J.J. MEHAULT.

Il ne restait plus qu'à juger l'arrivée des 1ères catégories au tour suivant pour finir en beauté. Et le sprint là aussi a été royal.Mais quelle est trompeuse cette longue ligne droite d'arrivée, on croit avoir la banderolle  toute proche  mais on n'en voit jamais la fin, surtout pour un sprint final.

Patrick MARROT (MONTREJEAU) lancait le sprint d'un peu trop loin et venait se faire coiffer par Francis RAMOS (MADIRAN) à quelques mètres de la ligne. Sur le vu du sprint,les 2 méritaient certainement la victoire mais elle est partie vers le nord du département . Francis décrochait en meme temps la 1ère victoire de la saison en 1ère caégorie par un coureur des Hautes Pyrénées. Félicitations, il devrait y en avoir d'autres.....

Pour cloturer cette journée, la remise des récompenses était faite en suivant. Primes, prix, coupes, bouquets furent remis aux divers lauréats., et comme d'habitude en UFOLEP, tout ce petit monde se retrouvait pour le verre de l'amitie.

 Ensuite, le club de la J.A. BORDERES se rendait au cimetière pour déposer une gerbe sur la tombe de Patrick Lopez et clore une nouvelle fois cette journée du souvenir.

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau