TARNOS (40) FFC

Tarnos, au mois de juillet c'est la mer, les grains de sable, le soleil, le bruit des vagues, le farniente, les vacances quoi!

Tarnos, au mois de décembre, c'est tout à l'envers. Le seul point commun c'est le bruit des vagues, aprés pour le reste...... La mer, je vais pas vous dire qu'elle y était plus, vous me croiriez pas et vous auriez raison, elle y est toujours sauf qu'aujourd'hui, la mer on l'avait au dessus de nous et elle nous a bien arrosée. Les grains de sable ont été remplacés par des grains de glace, si, si, de la grêle, le soleil par le froid, pas de farniente aujourd'hui, sûr que c'était pas des vacances.

Ca fait bien longtemps que je n'avais connu une pareille situation en cyclo cross. Complètement frigorifié  et tétanisé à l'arrivée, même pas soulagé au passage de la ligne tellement j'avais mal, en fait je ne sentais plus les pieds et les mains tout simplement, et avec ça, pas facile de faire du cyclo cross croyez moi. Une heure aprés l'arrivée, toujours pas réchauffé, dur, dur le dimanche.

Et une conséquence en amène une autre, pas beaucoup de courageux pour venir se "réchauffer" si l'on peut dire, une grosse vingtaine de partants, au grand dam de la famille DUCAU et du club de TARNOS qui veulent relancer cette belle discipline. Je comprends un peu le sentiment qu'ils avaient pour s'être autant investi. Je ne peux pas blâmer ceux qui n'étaient pas là mais enfin, ils étaient pas tous au Challenge National quand même?

Marco, tu peux pas te tromper, le départ c'est par là. Tu peux lui faire confiance à Chris. Par contre, tu vas pas rire longtemps je crois.....

Même Fabien PATANCHON, le pro de la Caisse d'Epargne, a le sourire lui aussi, hum, ça va pas durer.....

C'est parti au bas de la côte bien sûr, pas de respect pour les vieux. Je reste un peu en dedans vu le menu proposé, juste à côte de Pierre CAZEAUX, le pro de Roubaix Lille Métropole, lui aussi souriant et décontracté car il n'a pas reconnu le parcours et n'a même pas eu le temps de gonfler les pneus. T'en fais pas Pierre, c'est pas un problème que tu n'ai pas gonflé, ce sera mieux tout à l'heure tu verras, crois moi....

Revenons à l'avant, Yannick MARIE, dans son maillot de LA POMME MARSEILLE est suivi de prés par RABOUY de Bergerac et juste derrière un junior espagnol qui a fait le déplacement Vuelta Izquierdo (Hernino Diaz Zabal) ou l'inverse je sais pas.

Moi je suis en 6ème position.

Chris préfère regarder vers la descente, le haut de la butte n'a pas l'air de l'interesser.

C'est vrai que vu comme ça, il y a un peu de pente et comme ce n'est pas la seule.....

Marco est un peu plus loin, dans un "petit" bourbier. Et oui parce qu'il y en a UN, un peu plus long.....

D'ailleurs, au même endroit, au second tour, j'en profite pour revenir sur l'ami espagnol qui commence a trouver le temps long, dû en partie au départ un peu rapide à mon avis.

Mais pas le temps de souffler car POMMIER, le coureur de ST Cyr Tours, revient sur nous.

Comme il nous dépasse, le junior espagnol veut s'accrocher et il part avec lui mais comme il reste 5 tours, je laisse faire, de toute façon, ils vont trop vite pour moi.