TARNOS (40) FFC

Tarnos, au mois de juillet c'est la mer, les grains de sable, le soleil, le bruit des vagues, le farniente, les vacances quoi!

Tarnos, au mois de décembre, c'est tout à l'envers. Le seul point commun c'est le bruit des vagues, aprés pour le reste...... La mer, je vais pas vous dire qu'elle y était plus, vous me croiriez pas et vous auriez raison, elle y est toujours sauf qu'aujourd'hui, la mer on l'avait au dessus de nous et elle nous a bien arrosée. Les grains de sable ont été remplacés par des grains de glace, si, si, de la grêle, le soleil par le froid, pas de farniente aujourd'hui, sûr que c'était pas des vacances.

Ca fait bien longtemps que je n'avais connu une pareille situation en cyclo cross. Complètement frigorifié  et tétanisé à l'arrivée, même pas soulagé au passage de la ligne tellement j'avais mal, en fait je ne sentais plus les pieds et les mains tout simplement, et avec ça, pas facile de faire du cyclo cross croyez moi. Une heure aprés l'arrivée, toujours pas réchauffé, dur, dur le dimanche.

Et une conséquence en amène une autre, pas beaucoup de courageux pour venir se "réchauffer" si l'on peut dire, une grosse vingtaine de partants, au grand dam de la famille DUCAU et du club de TARNOS qui veulent relancer cette belle discipline. Je comprends un peu le sentiment qu'ils avaient pour s'être autant investi. Je ne peux pas blâmer ceux qui n'étaient pas là mais enfin, ils étaient pas tous au Challenge National quand même?

Marco, tu peux pas te tromper, le départ c'est par là. Tu peux lui faire confiance à Chris. Par contre, tu vas pas rire longtemps je crois.....

Même Fabien PATANCHON, le pro de la Caisse d'Epargne, a le sourire lui aussi, hum, ça va pas durer.....

C'est parti au bas de la côte bien sûr, pas de respect pour les vieux. Je reste un peu en dedans vu le menu proposé, juste à côte de Pierre CAZEAUX, le pro de Roubaix Lille Métropole, lui aussi souriant et décontracté car il n'a pas reconnu le parcours et n'a même pas eu le temps de gonfler les pneus. T'en fais pas Pierre, c'est pas un problème que tu n'ai pas gonflé, ce sera mieux tout à l'heure tu verras, crois moi....

Revenons à l'avant, Yannick MARIE, dans son maillot de LA POMME MARSEILLE est suivi de prés par RABOUY de Bergerac et juste derrière un junior espagnol qui a fait le déplacement Vuelta Izquierdo (Hernino Diaz Zabal) ou l'inverse je sais pas.

Moi je suis en 6ème position.

Chris préfère regarder vers la descente, le haut de la butte n'a pas l'air de l'interesser.

C'est vrai que vu comme ça, il y a un peu de pente et comme ce n'est pas la seule.....

Marco est un peu plus loin, dans un "petit" bourbier. Et oui parce qu'il y en a UN, un peu plus long.....

D'ailleurs, au même endroit, au second tour, j'en profite pour revenir sur l'ami espagnol qui commence a trouver le temps long, dû en partie au départ un peu rapide à mon avis.

Mais pas le temps de souffler car POMMIER, le coureur de ST Cyr Tours, revient sur nous.

Comme il nous dépasse, le junior espagnol veut s'accrocher et il part avec lui mais comme il reste 5 tours, je laisse faire, de toute façon, ils vont trop vite pour moi.

Juste quelques places derrière, Marco revient sur Chris. Ils sont inséparables ces deux.

et comme je l'avais pensé, je suis revenu sur le junior et au même moment, il s'est mis à grêler, pas des gros non, mais beaucoup et en l'espace d'un tour, c'était tout blanc. Trés joli...............mais trés froid.

Chris, lui, c'est un grand gamin, dès qu'il neige, il veut s'y rouler dedans. Et bien il l'a fait, bon c'est sur on voit pas bien, mais comme c'était un beau bourbier à cet endroit là, on peut aisément imaginer le reste non? Sacré Chris va!

Mais Chris, c'est un guerrier, il repart

Marco lui, il l'a pas attendu. T'aurais été bien avancé s'il avait porté plainte contre toi pour ne pas lui avoir porté secours et délit de fuite en plus. Bon, mais c'est vrai que c'est tellement joli de voir ces petits bouts de grêle tomber que tu ne voulait pas y rester trop longtemps dessous.....

Yannick MARIE lui, il s'en moque bien de la boue et de la grêle, il est seul à l'avant.

RABOUY lui n'est pas trés loin et il a même tendance à revenir sur MARIE. Tout le monde souffre, même ceux de devant, faut pas croire, ce serait tellement facile autrement .....

Tiens, là, c'est l'autre bourbier, on peut appeler ça comme ça sur. Celui là, par contre, il était sur quelques dizaines de mètres.....je vous raconte pas

Même à Orthez, il n'y en a pas autant que ça de la boue, qu'est ce que tu en penses?

Alors là c'est la meilleure, ça fait 52 ans que je croyais ORTHEZ dans les Pyrénées Atlantiques, et bien non, c'est dans la Haute Garonne. Je rêve pas, c'est comme pour le port salut, ça y est écris dessus (le cuissard). N'empêche que si j'avais pas été à Tarnos aujourd'hui, je l'aurais jamais su.....

Même sur la route c'était pas du gateau. D'abord elle montait longtemps cette route et en plus, il y avait un torrent qui descendait, donc bien obliger d'y passer dedans. Boue, pluie, froid......déjà que j'avais plus mes pieds, maintenant je n'ai plus de mains, donc je prends la décision, à 2 tours de l'arrivée....

de changer de gants. Enfin, facile à dire mais pas à faire. Impossible de les retirer moi même donc c'est Nicole, mon épouse, qui le fait pour moi. Tant pis pour vous, vous n'aurez pas la vidéo du moment et je peux même pas dire tant mieux pour moi tellement j'étais frigorifié

Mais impossible d'enfiler les secs alors je mets ceux avec lesquels je me suis échauffé. Dommage car j'avais le 3ème à ma portée juste devant moi. Il doit pas être bien brillant lui non plus à ce moment là de la course

Et je reparts avec des gants un peu plus secs mais les mains autant gelées. Je me suis arrêté plus d'une minute mais peu importe, je n'avais plus le choix.

encore debout (de boue)! Pas mal celle là hein!

Cédric DUCAU, le président, coureur, organisateur

POMMIER n'est pas saignant et je reviens malgrè mon arrêt.

J'ai profité de passer au poste de matériel pour changer également de vélo. C'est nettement mieux. Je sens que j'avance plus vite et je peux jouer la 3ème place même s'il y a encore un gros écart.

Voilà, c'est le dernier tour et la boue est finie. Enfin! j'ai le 3ème à 50 m devant moi et il reste encore toute la route en montée plus un petit bourbier à pied et je sens qu'il est cuit. Alors je vais essayer de monter au sprint pour revenir avant le passage à pied mais quand j'arrive à 20 m de lui, il se retourne et casse la chaine, quelle poisse pour lui. Tant mieux pour moi mais j'aurais préféré faire 4 et être battu à la régulière mais bon c'est comme ça.

A l'avant, quelques minutes auparavant, Yannick MARIE a enlevé l'épreuve devant RABOUY mais avec 12 petites secondes d'avance seulement, c'est dire si le final entre eux a été serré.

Enfin, c'est terminé!

Chris a le sourire lui par contre. On a pas dû faire la même course.....

Et voilà le Tarbes Cycliste à l'arrivée. 2 heureux et moi légèrement "ratatiné". Cherchez l'erreur!

Les lauréats en présence de la Famille DUCAU.

Vous avez vraiment pas eu de chance avec le mauvais temps pour ce cyclo cross. J'espère que les éditions futures se présenteront mieux et mon petit doigt me dit qu'il pourrait y avoir un prochain Championnat d'Aquitaine. Enfin, chut, il ne faut pas le dire...

Ah si, juste une petite fausse note dans cette organisation quand même, vous auriez pu nous offrir les boissons chaudes à l'arrivée puisqu'elles y étaient.

Classement :

1° Yannick Marié (VCLa Pomme)

2° Rabouy  (EVCCBergerac)

3° Guinle (Tarbes CC)

4° Pommier (ST Cyr Tours)

5° Lebreton (Tarbes CC)

6° Vandal (USVillenave)

7° Patanchon (Caisse d'épargne)

8° Allen (Tarbes CC)

9° Ducau (VCtarnos)

10° Broca (VCTarnos)

11° Esclamadon (VCTarnos)

Espoirs :

1° Rabouy (EVCCBergerac)

2° Vandal (USVillenave)

Juniors :

1° Haurat (UCOrthez)

2° Vuelta Izquierdo (Hernino Diaz Zabal)

3° Cahot (VCTarnos)

Jetez un oeil sur le site de Guy DAGOT, il était présent lui aussi 

http://www.sudgironde-cyclisme.net/rubrique,y-marie-vainqueur-a-tarnos,98411.html

Photovélo :

http://www.photovelo.net/Contre-pluie-et-grele,-Yannick-MARIE-a-Tarnos_a6109.html?PHPSESSID=dc6d5c859c1cb96d8c01a152c82816e6

PS : Merci à tous mes supporters des Boucles qui m'ont encouragés, ça m'a fait vraiment plaisir et surtout "réchauffé" le coeur. Si vous aviez un truc pour les mains et les pieds, en plus du coeur, je suis preneur.....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires (2)

1. dedieu vincent 16/12/2008

Félicitation Alain.
Je pensais pouvoir venir mais étant candidat au comité regional j etais obligé d etre present a l 'assemblé qui s est terminé a presque 14h. Sans avoir mangé...lol
Merci a toi et tes amis de Tarbes d'avoir fais le deplacement mais aussi a tous les coureurs présent. evidement Merci a cedric de ne pas avoir annulé.
@+ alain
P.S: envoie moi un mail avec ton tel , svp , j ai des question a te poser.
Merci

2. Guy Dagot 15/12/2008

Bravo Alain pour ton courage ! Il en fallait avec un temps pareil.
A tenir l'appareil photos j'avais froid aux doigts , alors sur le vélo ....je me doute !!!!
La solution ? Les mains aux poches !!!! mais ce n'est pas pour encore !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau