CENON (33) FFC

 

Cenon, c'était aujourd'hui. Dans le magnifique Parc du Loret, l'ami Vincent DEDIEU nous avait concocté un superbe tracé. Et dire qu'il était inquiet pour ça. Rassures toi Vincent, il était super ton circuit et ne change rien, sauf peut être s'il pleut. Quelle partie de manivelles pendant 50 mn, quel spectacle ça a été encore pour les spectateurs. Sûr, ils ne vont pas regretter d'être venu en nombre, surtout avec cette belle journée automnale. Que demander de mieux avec un plateau à faire pâlir pas mal d'organisateur. Si les spectateurs et les coureurs sont ravis, il faut surtout souligner la parfaite maîtrise des organisateurs. Rien à redire et quel accueil!!! Merci à vous. Moi, sûr, je reviendrais.

Petit scoop pour ceux qui ne le savait pas, Michael SZKOLNICK va signer un contrat pro cette semaine pour les 2 prochaines années. Le problème, c'est que je ne rappelle pas le nom de l'équipe....qui a dit Altzeimer!!!!!

Arnaud LABBE, Fabien PATANCHON, Jean Luc DELPECH, les pros, Michael SZKOLNIK pro demain, Yannick MARIE, Sébastien JUNQUA, Nicolas GOUX, Vincent DEDIEU et nous du TCC, Chris ALLEN et Maxime LARROZE, et moi sur la 1ère ligne, enfin....au départ.

Ca y est, Mr le Maire vient de donner le départ aux 38 coureurs. Hou là,là, ça frotte d'entrée à gauche entre Sébastien JUNQUA, moi et Gérald LABBE. Ca se passera bien, pas de chute. Arnaud LABBE n'a pas de peine pour prendre le commandement devant ....JUNQUA, BELOT (Artix) que je ne connaissais pas mais un bon celui là, et ....moi. Oui, oui, j'étais en 4ème position et j'étais pas trop mal mais l'allure était élevée. Aprés de multiples aller et retour, un passage de planches, 2 beaux passages en devers, j'étais toujours à la même place et dans la roue des premiers. Mais, et oui, il y a toujours un mais pour moi, dommage... Il y avait aussi à moitié circuit une belle montée qu'il fallait monter à "l'arraché" et là, je dois laisser partir les 3 autres. Mais je continue en 4ème position quelques hectometres de plus.

MARIE et DUBOST reviennent sur moi....et me dépasse. Et oui, je peux pas faire autrement. Plus fort, plus fort....

Nicolas GOUX aussi me passera. Jean Luc DELPECH, le pro de Bretag