NATIONAL 50 ANS et +

Et oui, quand je me suis levé le matin à 6h30, la nuit avait été très bonne, c’est déjà une marque de confiance, du moment ou je n’ai pas cogité, c’était déjà un bon poit pour la suite de la journée.

Après la douche, direction le petit déjeuner....léger, pas trop mangé quand même, le circuit ne se prête pas trop aux ventres surchargés...alors méfiance tout de même .....

8h30, départ pour le circuit, je tiens à m’insatller avant la cohue qui va obligatoirement survenir aux alentours de 10h00, sur place, je choisi mon emplacement, il n’y a pas grand monde mais au moins, je suis tranquille.

J’ai donc le temps de monter mes vélos, mettre le home trainer en place, tout préparer...car aujourd’hui, j’ai décidé de participer (dans ma tête en tout cas.....et faire comme si c’était.....) à un cyclo cross à côté de chez moi, je ne vais rien changer du tout, je vais disputer le cyclo cross d ’Arthez d’Asson puisque je n’ai pas pu le disputer, faute de déplacement en Belgique.

9h30, je pars à l’Accueil récupérer les dossards de la délégation des Hautes Pyrénées, normal, j’en suis le Responsable, je n’ai pas l’intentio nde déléguer mes responsabilités, j’assume. J’arrive....largement le 1er et avant l’heure d’ouverture soit 10h00, donc, je vais faire un petit tour avant de revenir et récupérer mon dossier. 14 coureurs cette saison au National, du jamais vu...et des ambitieux, j’en suis très fier, nous sommes en pleine expensaion dans notre Commission Départementale, alors c’est tout bon...pour l’avenir.

Une fois le dossier récupéré, je retourne me changer pour aller faire 2 petits tours pour voir l’état du terrain. Le circuit a changé parr apport à la veille, le temps est doux et il a partiellement séché. Ca roule beaucoup plus vite, je choisi mon gonflage en roulant, ce sera 2 bars, la veille j’avais 1.8 mais j’avais un peu peur à toutes ces pierres qui ressortent sur 2 chemins, c’était quand même limite à ces 2 endroits. C’est décidé, je ne changerais plus. Petite reconnaissance avec Jean François Lassalle sur l’aire de départ pour 2 essais, un de chaque côté....et j’ai très vite vu sur quel côté je devais me placer, il n’y a pas photo... si j’ai le choix.....




le départ est à 13h30 mais à 11h30, je suis déjà sur le home-trainer pour tourner les jambes uniquement pendant que mon staff termine la préparation du matériel, chacun sait ce qu’il a à faire, les consignes sont données, moi, je ne pense plus qu’à moi...enfin presque....


enfin, à ce moment là, je pense que j’y arrive....


Jeff vient chercher la pompe pour gonfler....ses roues, il sait aussi ce qu’il a à faire pour lui.....ou presque comme tous, les derniers réglages seront pour demain pour lui.


et voilà, il faut bien y arriver au moment fatidique de la journée, l’heure de vérité approche, celle du Grand Chelem, serais je capable de le remporter ce défi insensé? Il ne reste plus beaucoup de temps pour le savoir....mais bon, après un appel un peu chahuté pour ma part avec le speaker qui m’a fait un fromage dans l’aire de départ à cause de ma paire de roues de rechange que David mon fils avait posé juste en dehors de l’aire...pour tenir le vélo de Jean Claude GRANGE qui avait besoin de satisfaire un besoin naturel, entraide de cyclocrossmen oblige, voilà que je suis pris à parti par ce Monsieur donc, micro en main, qui règle des impressions personnelles devant des centaines de personnes et qui hurle haut et fort que je lui manque de respect, et tout le reste, heureusement que je suis très calme, sinon, il en aurait pris plein la g......., en fait, certaines fois, il faudrait faire des contrôles anti dopages aux officiels, je suis sûr qu’il y en a qui se choute un peu....


voilà tout le monde enfin sur la ligne de départ......prêt pour partir....avant que le speaker en personne revienne à la charge pour parler à mon camarade juste à côté, Françis GODOT, que je connais de fort longue date pour lui dire que s’il peut me battre, ça me fera les pieds et c’est reparti pour le manque de respect.... je ne savais pas qu’il y avait IDEFIX dans la Creuse, maintenant, je sais.... Bon, et je garde toujours mon calme, je me sens très fort physiquement, je vais pas me laisser impressionner par ce mec là.....

Le départ est donné, de suite je me positionne à l’avant de la course mais sans en rajouter, je tiens la corde dans le près de départ et je maintiens le coureur à côté de moi sans trop faire d’effort, juste un quand même pour me dégager et rentrer dans le sous bois en tête....et là, je roule sans trop penser à ce qui se passe derrière, un peu en dedans mais comme il y a beaucoup de monde, ça cris de tous les côtés et je m’attends à me faire déborder sur ma droite...avant la montée sinueuse dans le bois...mais je ne vois rien venir....
Tant mieux, à partir de là, personne ne peut me doubler et je prends le parti de monter comme à l’entrainement, sans me mettre dans le route, à un très bon rythme quand même mais c’est moi qui ai la donne en main....et juste sur le haut, un petit coup d’accélérateur pour attaquer la descente...;avec quelques mètres d’avance.....je n’ai pas encore fait un effort et je suis déjà presque seul...un peu étonné.


au passage des planches, j’ai du passer trop vite car pas eu le temps de faire la photo.....Alain CAZASSUS est à une dizaine de mètres à pied de moi...je me retourne et je continue à ma main .....


derrière, Jean Marc CAPLANT, Jean Claude GRANGE, Jean Bernard GALISSAIRE sont déjà aux avants postes, la course ne va pas être facile....


Eric SANITAS, en bleu, le coéquipier de jean Claude GRANGE a pris un excellent départ lui aussi avec son dossard 62


Didier MANCIET (57) est bien remonté lui aussi


Claude SERRES, Christian LARROZE et Didier LANGLOIS, en bleu, pris dans la chute de départ essaient de se replacer le plus vite possible


Jean Michel DUCOS (Gironde) remonte lui aussi....


et Pascal VANDAELE, à droite sur la photo, non seulement il avait un mauvais dossard, le 60 mais en plus, i la été pris dans la chute, quand ça veut pas faire.....


pour moi, au bas de la descente, ça ne peut pas se présenter mieux que ça.....je n’ai pas encore commencer à faire mon effort et j’ai presque 50 m d’avance sur Alain CAZASSUS.... qui me dira un peu plus tard qu’il s’était mis un peu dans le rouge en essayant de me suivre....


bon, dès que je me retrouve sur la route menant à l’arrivée, je mets le 46x15 et je relance à bloc pour voir ce que ça va donner derrière moi et j’attaque la 1ère partie du 1er tour puisque la distance du départ à l’arrivée ne comptait pas... avec un avantage de près de 10 à 15 secondes, c’est génial, je prends donc le parti de rouler à mon rythme pour le moment


fin du 1er tour, presque 30 secondes d’avance....je roule à un très bon rythme mais il y a de la marge..et j’augmente mon avance....


sur le duo Jean Marc CAPLANT et Jean Claude GRANGE


un peu plus loin, encore un duo, Serge HURTEAU et Jean Bernard GALISSAIRE


Eric SANITAS suit à quelques secondes


puis encore un peu plus loi, Jean Jacques DINGREVILLE et Alain CAZASSUS qui est en mauvaise posture à ce moment là, évite d’aller t’empaler sur le piquer, ça fait pas du bien Alain


puis dans l’ordre, Francis GODOT , le vainqueur ici même en novembre du pré-national


Didier MANCIET


Alain ROBERT, le coureur du Cher


là, c’est un trio


poursuivit par Pierre TOURRET


lui même suivi par Bruno SCREVE


et Michel PASCAL


Jean Michel DUCOS à droite et Philippe PERRIN à gauche.....


l’inusable girondin Jean Louis MOREAU suivi par Christian LARROZE....


2ème tour, presque 45 secondes d’avance, je prends 15 " au tour, pour l’instant, je ne suis pas inquiet du tout...j’attends la mi course pour voir comment ça va évoluer....


Jean Claude a repris l’avantage sur Jean marc mais il est toujours là.....


Serge HURTEAU est 4ème mais le trou est fait sur eux.....


Jean Bernard n’est pas loin....


Eric SANITAS est juste derrière


mais c’est de Didier LANGLOIS que je me méfie le plus, très loin quand même mais quel retour sur les coureurs de l’avant....


Jean Jacques DINGREVILLE et Didier MANCIET sont presque ensemble


Alain reprend un peu du poil de la bête après son superbe départ.....


Christian fait une belle course.....


tout comme Michel LUCAS, mon autre coéquipier...qui se surpasse pour le classement par équipe.....


tout comme Luc DECOLOGNE, lui aussi au maximum de l’effort....


pendant qu’une blonde à la chevelure opulente s’acharne à gravir la butte....mais bon, on peut pas tout faire, se faire les ongles et s’entrainer, ça va pas ensemble....c’est comme pour boire ou conduire, il faut choisir...là aussi


3ème tour, ça commence à doubler....


et le résultat est immédiat, pas de choix de trajectoire, pied à terre mais pas de temps perdu..... c’est l’essentiel


et il faut souligner la sportivité de ces personnes qui s’écartent quand on leur demande, ici Guy CECCI


ou comme Patrice MOREAU


Pendant ce temps, Jean Claude a pris une belle option pour la 2ème place..... il vient de lâcher Jean Marc


passage technique et en force pour cette 2ème butte sur le parcours....mais ça passe bien


Alain DANJOUX la passe à sa façon, mais le principal, c’est de le faire de son mieux.....


4ème tour, ça commence à doubler sec....et il vaut mieux assurer dans ce passage, je préfère descendre de vélo pour ne pas risquer la chute....


et puis ça va aussi vite.....


ce qui est aussi valable pour mes poursuivants....donc, il n’y a pas d’avantage pour les uns ou les autres.... ici, Jean Claude est toujours en 2ème position mais l’écart a dépassé la minute


Jean Marc a perdu un peu de temps sur Jean Claude par contre....

Jean Bernard GALISSAIRE est toujours dans le Top 5.....


mais Didier se rapproche très vite de lui....et il reste encore 2 tours....


Jean Jacques CUBILIER franchit la petite butte à son tour....plus que 2 tours pour lui aussi


5ème tour, passage sur le petit pont au bas de la descente, l’écart augmente encore et je continue sur mon rythme, plus personne pour me persécuter....moralement


un petit replat de suite après....


et un autre juste au dessus.....


et sans pression et sans être gêné, la butte se passe normalement....pour attaquer le dernier tour.... tranquillement et savourer un peu ce titre et cette saison bien remplie.... mais il reste un tour, je reste concentré quand même sur les passages délicats...


et sur la ligne, Michel est juste devant moi, je vais lui économiser un tour....il le mérite bien....


Jean Claude est bien accroché à sa 2ème place..... il suffit de gérer maintenant....


et au 6ème tour, je peux enfin savourer ce 4ème titre national UFOLEP et aussi cette saison, ouf.....maintenant, je respire un peu....


Jean Claude est 2ème....mais il a eu chaud, i la crevé dans le dernier tour, après un changement de roue, il est reparti juste devant....


qui n’aura pas le jump pour faire la jonction et devra se contenter de la 3ème marche du podium...ce qui n’est déjà pas si mal.


Jean Bernard GALISSAIRE viendra échouer au pied du podium, 4ème


et Didier LANGLOIS, certainement un des plus malchanceux aujourd’hui, finit 5ème...mais il avait les jambes pour faire mieux c’est sûr


Jean Claude ULBERT, un habitué des podiums termine 10ème...


juste devant Pascal VANDAELE, 11ème mais quel courage celui là. Parti avec un dossard éloigné et pris dans la chute du départ, il vient remonter tout près du Top 10.


et Christian, lui aussi s’est bien battu, et avec Michel, nous prendrons la 4ème place par équipe...pour moi, c’est aussi très important car je suis responsable départemental et j’y tiens beaucoup


quelques minutes après l’arrivée, je me dirige vers le podium accompagné par mon "chaperon", l’homme qui est venu me signaler que j’avais un contrôle anti dopage et qui va m’accompagner partout jusqu’au local médical.


un petit mot pour faire patienter le public....car je suis tout seul au podium.....


alors je discute un petit peu avec d’autres coureurs....


et un 4ème maillot UFOLEP, sur le toit du monde....ou presque mais avouez quand même que je n’étais pas loin.... bon, je me sens un peu seul quand même sur le podium car ni Jean Claude, ni Jean Marc ne sont présents....mais les officiels voulaient faire le podium à tout prix....


après le podium, j’ai réussi à faire refaire le podium quand les 2 autres coureurs seront là....ce sera bon après la dernière course....alors on patiente avec Jean Claude ce coup ci.....


mais bon, il était dit qu’il n’y aurait pas de podium....complet des + des 50 ans cette année.... bon tant pis....


et le soir, à la réception.... l’histoire allait se répéter......


et bien non, Jean Marc était bien là, ouf; heureusement, j’ai bien cru qu’on n’y arriverait pas.....


un magnifique podium


et je ne voudrais pas terminer ce reportage sans vous présenter cette photo, j’en suis tomber amoureux.....je la trouve très très belle.

l’album photos et les vidéos en suivant..... comme ’habitude

Commentaires (6)

1. Pierre 08/02/2011

Super Alain, content d'avoir fait la connaissance à Taizé Aizie d'un gars simple, consciencieux, passionné et très fort physiquement comme mentalement.
Bravo pour tes 6 titres et vivement que l'on se revoit...en pleine forme.
PS: merci pour tes conseils

Un admirateur.

2. vernet 08/02/2011

bravo pour cette magnifique victoire et pour votre site qui est génial