Samedi 29 AOUT 2009

Samedi 29 Aout 2009

Qu’est ce qu’il a plu cette nuit, des trombes d’eau sans arrêt et quand on se réveille ce matin……ça continue. Heureusement que je ne cours pas aujourd’hui, je plains les autres, il faut avoir le moral. Pour ma part, j’ai passé une bonne nuit, je n’ai pas eu d’autres vertiges car en dormant, il suffit que je me tourne un peu brusquement sur le côté droit pour que ça reparte, bon, j’espère que c’est passé.

Tout le monde se retrouve à 8h00 pour le petit déjeuner où je prends un peu plus de temps que d’habitude pour « papoter » avec les autres, plus besoin d’aller préparer le vélo, plus de timing, ouf, pour moi, c’est du relax, une journée sans programmer quoi que ce soit, enfin, ça fait du bien aussi.

Bon, ce n’est pas tout, mais il faut que je finisse le compte rendu que j’ai laissé « en plan » hier soir. Et il en reste un bon bout à écrire. Je récupère aussi les photos de Raymond de son appareil quand il rentre de l’accueil pour retirer les derniers dossards pour nous, Roland court aussi dans la même course et comme mardi, il a gagné la Coupe du Monde, c’est le favori n°1, alors nous n’avons pas le droit de le déconcentrer ni de le laisser tout seul, donc on l’entoure du mieux possible.

Ensuite, il me faut choisir quand même les (quelques) photos que je vais mettre sur le compte rendu. Mais je me restreins au maximum car je ne vous dis pas la « cohue » qu’il y a chaque jour au cybercafé, qui en fait ne sert pas de café mais vend des souvenirs. C’est un cybersouvenirs quoi, appelons le comme on doit l’appeler. Le temps de connexion est illimité mais il y a tellement de personnes qui attendent que le patron fait un peu le tempo pour tout le monde. Bon, ça se passe bien quand même, il n’y a pas de « ronchons ».

Les « Femmes » sont descendues en ville pour faire une dernière visite aux magasins, du shopping comme on dit, histoire d’acheter en Autriche ce que l’on pourrait trouver moins cher en France, mais bon, c’est plus origina