SAMDEDI 22 AOUT

Samedi 22 aout 2009

Comme d’habitude,  debout à 7h45,  je regarde par la fenêtre et la pluie qui est tombée toute la nuit s’est arrêtée. Enfin, mais le ciel est bien bas et les nuages enveloppes les montagnes, pas bien haut au dessus de nos têtes d’ailleurs. Bon, la journée ne s’annonce pas « folichonne » mais direction le petit déjeuner, au moins ce sera ça de pris.

9h00, je descends à ST Johann pour mettre le compte rendu de la veille sur internet et puis je remonte vers 10h00 et je trouve Jean Louis dans le garage à vélo, et comme la route est sèche en bas, on se décide à aller rouler pour en profiter au cas où il pleuvrait l’après midi.

Roland lui est déjà parti avec Jean François. Raymond vient avec nous. Il ne fait pas bien chaud et on met petit plateau pour monter la bosse mais Raymond veut nous impressionner car il monte sur le 53 !!!!!! Il décroche avant le sommet et on l’attend mais nous annonce qu’il ne vient plus avec nous, il rentre. Hum, à mon avis, il s’est mis tout seul dans le rouge avec son 53 et il bâche l’entrainement. Bon, pas grave, chacun fait ce qu’il veut !

 

 

Avec Jean Louis, on attaque la descente ……sous les 1ères gouttes. Et des gouttes, il y en a eu beaucoup d’un seul coup. Ca s’est mis à tomber dru comme dirait l’autre et le vent de face en plus, je ne vous dis pas la « saucée » qu’on s’est pris. Bon, ceci dit, on n’a pas vu grand monde non plus en vélo sur le parcours. Ils étaient où alors ? Ah, ok à l’abri, je ne peux pas leur donner tord non plus car si j’avais pu faire comme eux……

On finit le tour sous la flotte et elle s’arrête quand on revient à St Johann, comme quoi ! Direction l’hébergement, on ne va pas faire un second tour non plus, vu les circonstances. Roland est rentré un peu avant nous et on le retrouve sur le …..home trainer. On discute un peu et direction la douche.

On se retrouve un peu plus tard dans le garage à vélo pour le nettoyage des vélos bien sur, et les amis de Robert, Jo (au féminin) et Guy arrive de l’aéroport de Munich. Le nettoyage des vélos terminé, direction vers l’accueil des organisateurs pour finaliser les engagements faits sur internet (en clair, on va payer nos engagements soit 30 euros par course, pas donné non plus). Robert MASSOT et Dany, son épouse nous rejoignent accompagnés d’Annick, une amie à eux.  Nous voilà maintenant au grand complet dans notre groupe soit tout de même 11 personnes.

Et il y a déjà de l’ambiance, c’est bon signe pour les jours qu’ils nous restent à passer ensemble.

Roland se paie une seance de massage, bon il a l air content

 

 

Les formalités remplies, nous voilà de retour à l’hébergement ….. sous la pluie qui recommence à tomber gaiement, pour l’instant on s’en moque, nous sommes à l’abri. Réunion improvisée sur le palier de Robert où tout le monde prend position pour une discussion sans limite et surtout…..de grands fous rires. Ca y est, c’est reparti comme l’an dernier avec comme chef d’orchestre, Roland bien sûr, c’est le leader de la délégation…….pour tout.

18h30, le temps passe vite comme ça, il nous faut nous diriger vers le resto. L’an passé, nous étions revenus dans un restaurant déjà visité l’année avant par Roland et Raymond, sauf que nous avions bien tourné…… avant de le trouver mais nous y avions (très) bien  mangé donc c’est reparti pour celui là…. Sauf qu’on a encore quelques difficultés à le repérer à nouveau mais on y arrive quand même.  Pas de problème pour nous faire manger et on se retrouve…. A la même place que l’an dernier. Gros problème pour le choix car tout est en Autrichien mais une gentille dame installée à côté de nous qui parle un peu le français veut bien nous aider à déchiffrer  la carte. Merci à cette dame car nous y serions encore autrement……

On n’est pas déçu une nouvelle fois quand on voit arriver nos commandes, en général directement dans la poêle, vraiment local….et vraiment très bon. Et je ne vous dis pas l’ambiance de la soirée, sûr que si nous avions un peu de stress ce soir, il est parti dans les oubliettes. Inoubliable et surtout…..inracontable, du délire. Il est 10h15 quand nous rentrons pour nous coucher car demain…..Roland, Jean Louis et Raymond font leurs premières courses, la Coupe du Monde commence, on ne peut pas « déconner » trop non plus mais je ne suis pas sûr que tous les participants ont du rire comme ça la veille de leur compétition.

Ah oui, avant de vous quitter, il faut que je vous donne le n° de dossard qui m’a été attribué pour la Coupe du Monde: le 25. J’espère faire mieux quand même que ça, on verra bien si je passe les bosses correctement.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau