LUNDI 24 AOUT

LUNDI 24 AOUT

Le réveil à cela de bon, c’est qu’il sonne quand lui demande. Quand le on le programme le soir, ce n’est pas vraiment un problème mais le matin alors, dés fois, on lui mettrait bien l’oreiller dessus pour ne pas l’entendre, mais bon, quand faut y aller, faut y aller.

Après la douche, le petit déjeuner, direction le garage à vélo car à 9h30, j’ai rendez vous avec mes amis parisiens pour un petit tour. J’espère qu’ils vont se la faire cool car demain c’est le 1er rendez vous pour moi. 9h40, tout le monde se retrouve et on décide de faire du plat, ce que j’apprécie volontiers et sans y taper dedans, je suis doublement preneur de cet entrainement.

On prend donc le circuit…… à l’envers et au 1er village, on tombe….. sur le départ de la course de côte mais on ne s’arrête pas. Je vous en ai déjà parlé de cette course de côte avec un départ sur 1 km à peu prés en faux plat montant très légèrement puis d’un coup 15% sur 2 kms, un gros km supplémentaire en faux plat tout court, un peu de répits sur 2 ou 3 kms et le final en montée du même acabit que le début. Pas pour moi ce genre de truc….. mais il y a pas mal de monde au départ. Tant mieux, qu’ils en profitent bien !

Nous on continue sur le plat et il y a des tas de gars, en solitaire ou en groupe, qui s’en vont sur le parcours du CLM et je vous dis pas les « balèzes » qu’il y a sur de sacrés vélos, pas que des amateurs comme moi dans ces catégories, sûr. Nous voilà au bout de 10 kms sur le parcours du CLM et nous avons affaire à de véritables formule 1, oh que ça va vite pour certains. Dire que l’an passé, le vainqueur de la catégorie 70/75 ans avait aligné les 20 bornes du parcours à plus de 44 km/h de moyenne, ça me laisse un peu rêveur.

10 kms plus loin, demi-tour sur une aire de repos qui sert de virage pour les gars du CLM et retour vers la ligne de départ où les organisateurs commencent à monter le podium et tout ce qui va avec. Dans le retour, un italien de 60 ans vient à ma hauteur, il parle un peu français alors on discute le coup. J’apprends qu’il vit maintenant en Autriche, qu’il a fait 43 ans comme barman dans des boites de nuit, qu’il a eu un infarctus il y a 1 an et demi….mais qu’il sera bien là le jour de sa course, pas de problème. Ok pour moi aussi alors……

1 ou 2  kms plus loin, un groupe nous rattrape avec des coureurs de tout âge dans le sillage d’un gars qui roule pour le CLM, on s’y rajoute puisque ça roule à 33 km/h, donc il vaut mieux s’abriter après tout non ? Et puis voilà que le gars de Coursans Narbonne de l’autre jour nous passe à 40 à l’heure, tout le monde s’accroche. En fait, je m’attendais à en voir passer d’autre mais non, il roule comme ça tout seul, et bien, je ne voudrais pas faire 2 sorties d’entrainement avec lui en tout cas, bonjour la galère. Je regarderais les résultats si je l’y trouve et je vous dirais si ça correspond avec ce que j’ai pu voir sur la route. Mais ça me laisse perplexe ces gens là…….

Arrivés au final du CLM, on se relève car dans le groupe auquel  j’appartiens, il y a une fille qui veut s’arrêter pour voir le départ, donc pas de problème et on rentrera en suivant peinard en discutant. On se disperse (surtout moi…..) à 11h00 et je rentre car je vais essayer mes roues carbones. Je monte tout ça et je repars pour 2 kms de descente puis 3 kms de montée au dessus du chalet où nous sommes hébergés, comme c’est magnifique, en fait je n’y avais jamais été mais ça devient pentu….alors demi tour. Et maintenant un peu de repos jusqu’à 14h00 pour aller mettre le compte rendu de la veille  en ligne et ensuite nous irons voir les arrivées du jour.

En fait, j’ai été directement au Cybercafé pour mettre le compte rendu sur internet et retour à l’arrivée pour voir triompher en solitaire l’italien avec qui j’ai parlé hier matin lors de la crevaison. Super, la « Madone » de Lourdes comme il disait a du lui porter chance. Tant mieux pour lui.

Puis d’autres arrivées se succèdent et Roland et Jean Louis connaissent certains coureurs qui en terminent et comme il fait chaud, on va boire un coup dans un bar juste à côté (et où le serveur parle français).

Puis retour au Trafic…..pour voir que j’ai pris une contravention au parcmètre, bon 20 euros de gagner.

Repas du soir en vue, tout le monde se dirige vers le centre ville où il nous faut faire quelques recherches pour trouver un resto qui nous accepte (et oui, 11 personnes d’un seul coup, ça demande de la place…mais rassurez vous, on arrive toujours à nos fins. 9h30, pas de remise des récompenses pour ce soir car…..la cérémonie est presque finie, alors direction le lit…..où j’espère passer une bonne nuit.

Commentaires (1)

1. campionissimo 10/01/2010

Salut Champion,

Je découvre internet et ce n'est pas une mince affaire.
Bien plus à l'aise sur mon vélo.
Te souhaite tous mes vœux de bonheur , réussite et santé.
Je t'embrasse et à bientôt
Roland

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau