Mercredi 27 Aout 2008

             7h00. Je me réveille. Roland devait me réveiller mais il n'est pas venu. C'est pas grave, il doit être déjà dans "sa" course. Je descends déjeuner....le premier et les autres sont arrivés en suivant, un à un. Roland à l'air bien, il déjeune un peu, juste ce qu'il faut car il part à 10h37. Raymond se passe de manger, normal, lui, son départ est à 9h58.

9h00 . Départ pour le site du CLM distant d'une dizaine de kms. Roland et Raymond y vont en vélo, moi je les rattrape....en voiture.

Attention, le maillot de Champion de France est porté par .....Raymond.

Roland lui a dit qu'avec ce maillot sur les épaules, il va faire un malheur.....

Arrivés sur place, Roland veut rouler derrière la voiture. Vu qu'il n'y a qu'une route de libre pour rouler, je fais demi tour et Roland me suit à 40 km/h. On finira à .....60 km/h au bout de 20 kms. Il me dit qu'il a de bonnes jambes. S'il le dit, je veux bien le  croire....

Raymond commence à se préparer non loin de la ligne de départ quand Roland repart rouler un peu plus..doucement.

En partant vers la ligne de départ, je croise Patrick MALARET, coureur d'Eauze avec son épouse. Ils sont là en camping-car et en profitent pour passer des vacances.

Aller se retrouver en Autriche. Faut le faire non?

Patrick participe à son 1er mondial. Il aime rouler et il est prêt. Et il est bien équipé aussi. Bonne chance....

J'arrive sur la ligne de départ et je vois....

Raymond en train de raconter sa course...de la veille. Tu ferais mieux de t'échauffer Raymond, le CLM c'est dur.

Voilà le controle des vélos par les commissaires UCI. Raymond en profite...pour parler. Encore? C'est pas le Championnat du Monde des parleurs Raymond, c'est celui des pédaleurs ici.... Décidément.

Raymond s'installe sur le magnifique podium du départ.

Attention Raymond, c'est le compte à rebours. Prêt?

Partez! T'as laissé pousser les oreilles Raymond? Et puis tires pas la langue s'il te plait, c'est pas poli.

9h58. Raymond est parti. Mais le malheureux, il n'ira pas bien loin. Il cassera un rayon de sa roue arrière et devra abandonner. La roue ne passait plus dans le cadre. Dommage, d'après ses dires, il ne sentait pas les pédales. Dommage!

Et pendant ce temps, l'autre coach de Roland, c'est Robert. Il s'occupe de lui comme une ...maman.

Si avec ça Roland, t'as pas de bonnes conditions pour ton CLM, c'est à désespérer.

Ca y est Roland, t'es prêt?

Parce que Robert, il est prêt lui depuis un moment. Cool Robert, c'est pas toi qui court aujourd'hui.

Dernier détail, les surchaussures. Qu'est ce qu'elles sont belles avec ces couleurs arc en ciel? Prémonitoire?????

Aprés que les côtes de son vélo aient été vérifiées par les commissaires, Roland s'avance vers la rampe de lancement. C'est pour bientôt... et il est trés concentré. Normal, il joue la gagne.

10h37. C'est parti pour lui aussi. Bonne chance...

Le meilleur temps pour l'instant sur les 20 kms est de 27'06"00. Roland vire au 10ème km en 13'28.  Guy a pris le temps. Il est en avance.

Mais le retour sera moins bon que l'aller. Il fera 28'06"70

Il est déçu. Normal, si vous saviez ce qu'il avait fait pour le préparer ce CLM, vous seriez certainement pareil. 2ème course et 2ème déconvenue. Le sort s'acharne sur lui. Pourtant, je vous le dit moi, il est bigrement fort.

D'ailleurs, le temps du vainqueur s'affiche, 26'06"00. Wouah!!!! 2' de retard  pour Roland. De la manière où il nous tire la "bourre" à l'entrainement, je ne sais pas comment il a pu prendre 2' dans la vue. Comment il a fait ça le mec? Catégorie 60 à 64 ans. Incroyable!!!!!

Roland a beau expliquer qu'il n'était pas trés bien sur le retour, même Robert ne comprends pas..

De retour à l'hébergement, il retrouve le sourire. Normal, il est bien entouré non?

Hé, Raymond, t'es déçu aussi mais restes calme. Tu veux que le patron nous foutte un coup de fusil ou quoi?????

On discute presque pendant 1 heure, on la refait 100 fois cette course mais bon, ça changera rien au classement. En fait on ne sait pas quelle place il fait Roland. On ira voir ce soir. En principe, il doit rentrer dans les 5 ou 6 premiers d'après moi. Lui se voit dans les 10. Encore une coupe pour Roland, lui il rentabilise le déplacement.

Avec Robert, on part faire 40 kms. Il a un peu mal aux pattes de la veille. Normal aussi. Moi aussi j'aurais aimé avoir mal aux jambes en faisant 5ème.

Demain, j'espère que ce sera pour moi....

Départ pour le quartier général de fin d'après midi. La terrasse sur la place centrale. La bière quotidienne quoi. On va pas changer une méthode qui gagne non?

Rencontre avec des champions. Et quel champions! 23 titres mondiaux à eux 2.

Claudia SAINTAGNE, 16 titres mondiaux à elle seule, route CLM et cyclo cross presque à part égale 5 de chaque sauf une discipline où elle en a 6. Le CLM d'aujourd'hui où elle gagne. Encore????? T'en as pas marre Claudia de tout ses maillots?

Jean Claude GRANGE, 7 titres mondiaux pour lui seulement... 4 en VTT et 3 en cyclo cross. Moi, avec mon titre unique, je la ramène pas trop......Et le top, ils ont pas la grosse tête ces 2 là. Super! Que du bonheur de cotoyer des gens comme ça.

En fait, Claudia, on l'avait déjà rencontré dimanche dans sa belle tenue de Championne du Monde. Magnifique non? Au fait, vous la préférez dans quelle tenue à Claudia? Attention, son mari à l'air costaud, faites gaffe!!

Avec Robert, on s'est juré nous aussi d'avoir 16 titres mondiaux. Ca doit nous amener à presque 70 ans, à condition d'en gagner un par an. Pas gagné ce pari Robert! Je crois qu'il vaut mieux l'oublier....

Et pendant ce temps, répétition du concert du soir. Quoi de mieux en buvant une ....bière. 

On décide d'aller manger avant de partir à la remise des récompenses. Roland nous amène dans un resto où il avait mangé ...l'année dernière. Mais il s'avère qu'il est difficile à trouver ce resto Roland non? Je crois qu'il a oublié un peu la route!!!

Bon, on y arrive. Pas de problème pour manger mais il est déjà 18h30. La remise commence à 19h30. Pas le temps de flaner non plus.

La commande est vite passée...après 2 heures pour comprendre ce qu'on allait manger. Le temps passe et dans la cuisine le cuisto s'affère. Il fait tout sur le moment, pas de surgelé. Super. Mais la montre tourne et le premier plat arrivé est picquoré par Roland car on va y aller. Tant pis pour la commande. Ah, non, voilà que ça arrive, on avale et on s'en va. Direction, à fond de cales, le mot n'est pas trop fort, vers le lieu des récompenses. On s'arréte au tableau des classements et mauvaises surprises. La première est que Roland est 19ème et ne sera pas récompensé. Bon, ça n'a pas l'air de le chagriné plus que ça. Tant mieux. Par contre, le temps affiché sur le classement est supérieur de 10 secondes au temps pris en photo sur le moment. Après explication, il s'avère que le CLM se déroulant sur une même route à faire à l'aller et au retour, tous les concurrents surpris en train de couper un virage par les commissaires postés partout sont crédités de 5" suplémentaires. Roland comprend pourquoi l'année passée, il avait pris 1 mn de plus sur son temps. Il le reconnait, il avait coupé tout les virages!!!!!! OK , il sera au courant pour l'an prochain.

Autre surprise, le 1er coureur de la catégorie 75/79  ans est crédité de 27'43", plus de 44 km/h, époustoufflant.

Allez, redescendons sur terre, demain nous courons le Championnat du Monde en ligne tous les deux. Nous repartons à l'hébergement pour nous reposer et passer une bonne nuit de sommeil. Enfin, j'espère.....

Lien pour le classement CLM de Roland : http://www.masterswm.org/2008/ergebnis/M6.pdf

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau