COMPETITION 55/59 ANS

 

 

Je l'aime bien cette photo moi..... bon je sais, je fais le malin mais à la fin du compte rendu, vous allez voir que je peux l'apprécier tout particlièrement.

Et oui, le Jour J est là, samedi 22 janvier 2011 à 10h45, ne restera plus qu'à pédaler....facile, ça je sais faire mais ce jour là, il vaut mieux le faire plutôt bien.

La nuit a été bonne, j'ai réussi à ne pas penser une seconde..... bon allez j'avoue, une dizaine de secondes à l'idée que je vais jouer le titre mondial le lendemain. Par contre ça, pas facile à faire du tout mais j'ai mis la surmultipliée dans ma concentration et je vous livre en clair à quoi j'ai pensé, mon idée fixe de la soirée....avant de m'endormir....à mon départ à la retraite le 30 septembre prochain. Ca par contre, je l'ai fait quelque fois la soirée... mais pas de mondial, non pas du tout.

J'avais quand même quelques signes qui me donnait un peu d'assurance.... D'abord, le chalet dans lequel j'avais pris pension, c'était le même que celui de.....2008, lors de mon 1er titre.....et j'ai demandé exactement le même...le n° 13, si, si, c'est comme ça... et puis d'autres signes qui apparement semblaient rejoindre toutes ces "superstitions", bon, pour la motivation, moi, je prends tout ce qui se présente de bien, le reste j'essaie d'éviter....

Bon, lever 6h00 et direct sur .....le home trainer, 1/2 heure peinard, juste pour tourner les jambes, décrassage musculaire, et oui, plus la jeunesse alors bien obligé.... puis retour au lit 3/4 heures les jambes en l'air (attention, pas de partie de jambes en l'air.....pas le moment) puis debout pour un jerricanne de café.....et direction à 8h00 vers les dossards avec mes amis landais et lorrains. Déjà, en arrivant, il y a ....la queue à l'exterieur.....mais je ne suis pas tombé de la dernière pluie, je commence à en avoir l'habitude donc ......j'avais tout prévu et on se retrouve 3 sur 4 à  avori le dossard 1, si, je vous jure, c'est comme ça quand on a quelques ficelles. Bon après, ça ne donne pas non plus le droit à lever les bras obligatoirement sur la ligne d'arrivée mais c'est bien pour la tête....même si tout dépend du tirage au sort. Là, c'est BEAUCOUP plus aléatoire....

Retour de suite au chalet, je me change, je monte sur mon vélo de rechange pour 2 tours de circuit, il pleut un peu mais je passe toutes les parties techniques super bien, mon baromêtre confiance est  au maxi.....surtout que les jambes vont de pair.....c'est déjà ça!

retour au chalet, j'enfile ma combi de Champion de France, elle est tellement belle (merci MOZIA!!!!!) parce que Nicole va me placer les dossards, 1 sur chaque épaule et l'autre dans le dos....puis direction la salle de bain pour le massage, et là, j'y met le paquet en pommade chauffante, et oui, je vous raconterai ce qui m'arrive ....depuis mi décembre mais  après le National UFOLEP alors je prends mes précautions....

9h15, je monte sur le home trainer, terminé d'aller rouler dehors, je roule uniquement sur le home trainer, au chaud, je ne veux voir personnes d'autres que mon entourage.... pas la peine d'aller se mettre la pression inutilement....pour l'instant.

10h20, home trainer terminé....je me change et direction la ligne de départ où j'ai l'agréable surprise de retrouver Nicolas CHOUX, mon ami qui a fait le déplacement depuis Lille en Famille que pour me voir, génial, super content de le voir ici....mais les mots sont difficiles à sortir, je m'excuses et je continue à rouler seul dans ma bulle. Je dis quand même bonjour aux autres français Daniel PERRET and co..... et puis nous voilà dans l'aire de départ, je me déshabille, pas de streap tease, non, pantalon de K Wai, veste thermique....je garde les surchaussures, je mets mes caméras en route et l'appel commence.




5 coureurs appelés...et le 6ème c'est moi, que du bonheur pour l'instant, je me faufile en plus plein cadre car on le voit pas sur la photo mais il y a un virage 20 m après le départ sur la droite et les barrières côté droit reviennent sur le bord de la route ce qui signifie que la plus mauvaise place est donc...à droite, moi je suis plein centre....


sauf que je n'avais pas prévu qu'à partir de là, j'allais me mettre mon mental à dure épreuve....et oui, impossible de faire un parallèle une fois de plus avec 2008 et l'obligation de gagner, quelle c.......! mais c'est comme ça, même à 55 berges, on peut avoir des lacunes, pourtant, je suis assez fort de ce côtè là....


en plus, fais pas bien chaud face au vent.....glacial, je me réchauffe comme je peux....


tiens , une tape sur l'épaule....., c'est un adversaire suisse qui doit bien m'aimer et qui veut à tout prix me souhaiter bonne chance, sans déconner, il n'y a qu'en Masters qu'on voit ça, des gars sympa comme ça, ça n'existe pas à tous les coins de rue quand même, mais ça me donne un peu le sourire, j'avoue qu'il ne fait pas partie de ma panoplie dans ces moments là....


Claude DROUET, le médaillé de bronze des France Masters passe devant mais je reprend la main aussitôt pour me placer quelques mètres devant tout le monde avant de prendre prudemment le virage mouillé à angle droit qui m'amène sur la plage....mais Claude repasse devant, pas de risque, je tiens le bon bout...


sauf que le 1er bac à sable, je le passe très mal...mais bon, j'en ressort...en tête quand même, c'est le principal....
Mais ça ne dure pas, le 2ème bac à sable est encore pire et je m'enlise, à la sortie je suis 4ème....incroyable mais vrai....je suis un vrai toquard car je panique....m...., pas maintenant!!!!!!


Daniel PERRET est un peu plus loin derrière ce belge qui m'a bien b.... la gueule sur la ligne de départ, celui là, il va pas recommencer une 2ème fois, je vous le dis moi.... Le gugusse, sur la ligne, il vient me pousser pour me demander de passer, heu, pas fou le type, je regarde devant et il n'y a rien qui justifie que je le laisse passer, je refuse.... à la guerre comme à la guerre mais il insiste et arrive un commissaire qui demande ce qui se passe....je lui dis qu'il n'est pas question que le gars passe devant moi ou vienne s'installer à coté de moi, il y a des lignes sur la ligne de départ, il respectera sa ligne....et il pose une question....en flamant au gentil barbu et la décision est prise, il reste à côté de moi sur la ligne de départ et en plus, il joue des coudes ...avant le départ, là, il est pas tombé sur un ingrat, il ne passera plus du tout devant moi, je vous le garantis....
Bon, revenons quand même à la course, c'est ça qui vous intéresse.....un peu quand même. Au passage très technique de la racine, le suédois qui était en 2ème position est passé devant, le 2ème s'est planté...et le 3ème est tombe, j'ai mis pied à terre et je suis passé devant lui, me voilà en 3ème position....
à mi circuit, après le passage de la butte, en revenant sur le poste de dépannage, je dépose le 2ème, pouvais pas passer avant autrement ça aurait déjà été fait et je me lance à la poursuite du....


suédois Benny ANDERSSON, qui je vous le rappelle avait terminé juste derrière moi l'an passé à moins de 30 ", c'est dire si je ne dois pas le laisser filer...


me voilà maintenant à une cinquantaine de mètres derrière, flanqué du belge Ronald DE SCHEEMAEKER, le Champion du Monde 2007 de ma catégorie, pas mal comme adversaire....


nous revoilà, dans le 2ème tour, même position....mais même écart avec le 1er...puisque je me suis lamentablement enlisé une nouvelle fois dans les 2 bacs à sable, je vais commencer à m'y faire mais comme je m'énerve un peu, je prend le temps de temporiser quelques secondes afin de regagner mon calme, sinon, c'est perdu en faisant comme çà!!!!


4ème à ce moment là... le belge Daniel VAN OOSTERWYCK , une vieille connaissance à moi, il m'avait battu la 1ère année quand j'avais fais 3, lui avait fait....2....mais cette année, la cause est déjà entendue pour lui....il ne viendra plus nous gêner....trop loin!