MONDIAL 50/54 ANS

undefined

Samedi matin, 23 janvier. Le réveil sonne à 6h00, j'aurais bien dormi un peu plus mais il me faut le temps de me réveiller car je ne suis plus du matin, l'âge certainement....... J'ai passé une bonne nuit, je n'ai pas pensé une seule fois à la course mais je peux vous dire que je me suis concentré à bloc sur un seul sujet pour ne pas "m'éparpiller" à m'endormir. Sujet bien dans le temps,......j'ai pensé .....à la retraite et tant pis pour certain qui prônent le prolongement au travail, moi, c'est le contraire, je ne pense qu'à partir......et c'est pour bientôt, dans le courant de l'année prochaine, normalement, je "signerais" mon 1er contrat pro...... 

Bon passons, c'est pas le sujet mais comme je vous dis, ça m'a beaucoup aidé......à ne pas cogiter, c'est déjà ça de gagner......à défaut d'autre chose.

6h00 du matin donc, un café......et 20 mn d'home trainer au ralenti mais juste le temps de faire surface. Home trainer à 6h00 du matin, vous aller me prendre pour un fou......pas du tout,  il ne me reste plus que 5h30 pour le départ et je dois à tout prix émerger le plus vite possible. Hyper important le réveil musculaire à mon âge.......

8h00, Jeannot TORTIGUE vient me chercher......direction les dossards. On y va avant qu'il n'y ait la cohue car c'est infernal autrement mais nous sommes parmis les premiers, super.......nous avons tous les 2.....le n°1 dans nos catégories. On aura déjà eu ça.....même si c'est le tirage au sort qui décide de la place sur la ligne de départ.

Retour au chalet, il est 9h00, je me change pour aller faire 2 ou 3 tours sur le circuit pour voir les "dégats" de la veille occasionnés par les multiples passages des uns et des autres. Et le circuit est quelque peu modifié, surtout certains passages mais ça va, pas de problème non plus.

Je rentre à nouveau au chalet pour gonfler les roues de course......et mon boyau arrière est à plat...... Tiens la veille, j'ai fait 2 tours avec et il n'y avait pas de problème, je regonfle......et il semble qu'il soit crevé, M.... mais bon, je met une autre roue carbone, une Sonic avec un boyau Dugast, ça ira quand même. Maintenant, je prend la roue avant pour la gonfler......et le prolongateur de la valve me reste dans les mains, cassé au ras de la jante, il est neuf en plus, P..... de M...., et oui, une fois de plus, exit mes roues de course mais je ne suis même pas énervé, rien, serein, je m'étonne mais c'est super..... Je change donc la roue avant aussi, tant qu'à faire.....

Puis je vais rouler avec le FOCUS Alu et je fais presque 10 bornes dans le camp et les jambes sont supers bonnes, j'ai une confiance maximum pour un podium.....mais je n'ai encore rien vu. Je ne connais toujours pas mes adversaires puisqu'ils s'inscrivent le matin même.

J'ai averti Jeannot que je ne regarderais pas sa course....mais que je la verrais plus tard en vidéo.....comme vous quand je les aurais mises sur le blog. Pendant sa course, je m'échauffe et tout va aussi bien, je le sentais bien depuis une dizaine de jours que j'avais la "pêche" mais bon, il faut faire profil bas car rien n'est joué d'avance.

11h00, je change de vêtements et je file sur le circuit assister au sacre de Jean Claude GRANGE devant Daniel PERRET, que je n'ai pas reconnu, désolé..... Un doublé français, superbe matinée....... et en plus, il fait beau, pas froid, super quoi!!!!!!!!!!

Juste le temps de féliciter Jean Claude avant le podium et je repars m'échauffer.

Ca y est l'appel a commencé, je suis prêt......mais les noms s'égrennent et jamais le mien ne vient à la bouche du commissaire. Je m'approche de lui et par dessus son épaule, je vois le n°1......en avant dernière position sur la grille. Quelle guigne, j'ai perdu avant d'avoir commencé. Adieu mes rêves de podium d'autant plus que sur la ligne de départ, je vois des gars hypers costauds dans ma catégorie....... et mes ambitions maintenant retrogradent à une place dans les 10. A