2ème JOURNEE

8H30, même pas besoin de réveil. Après le petit-déjeuner, le jour commence à pointer le bout de son nez que nous filons avec Joël à la salle informatique pour aller nous connecter à internet (ça me manque déjà, je suis devenu accro…..).

La petite heure passée à mettre le blog à jour, nous revoilà de retour vers le chalet pour nous préparer pour la reconnaissance du parcours. En chemin, nous rencontrons Chris qui sort de son hébergement, nous lui demandons comment il va, il a l’air confiant dans sa guérison sans médicament, au moins lui, sûr qu’il n’aura pas de problème avec un contrôle anti dopage.

  11h15, nous sommes sur le circuit mais pas seul ni les premiers. Depuis 9h30 ou 10h00, il est déjà occupé par des lèves-tôt, ils doivent courir pendant la nuit, ce n’est pas possible. Dès qu’il fait jour, ils sont déjà sur le parcours. Ceux sont des Américains en particuliers, normal, ils ont pris possession des lieux depuis presqu’un mois pour certains. Ils rentabilisent le déplacement, je ferais comme eux si je devais le faire. D’ailleurs, ils participent aux cross en Belgique et Hollande pendant cette période là. Et souvent avec bonheur ce qui tend à prouver que le cyclo cross américain est d’un excellent niveau.

me voilà dans une partie trés technique

Joel au même endroit

et Chris aussi d'ailleurs

 

Durant le premier tour, Chris parle avec un compatriote, Henrik KRAMER, vice Champion des Etats Unis derrière Ned OVEREND. Ce nom ne vous dis peut être rien mais il a été Champion du Monde Elites en VTT il y a quelques années, donc pas besoin de vous faire un dessin sur le niveau. Henrik avait fait 2ème

il y a 2 ans ici même, lorsque moi j’avais pris la 4ème place. Il ne fait pas de cyclo cross aujourd’hui mais il « observe » bien ce que faisons.

3ème bac à sable

Superbe passage de Chris à cet endroit là d'ailleurs

 

 

 

 

 

Pour ma part, je fais 2 tours en compagnie de Chris et Joël doucement, petit plateau sans trop forcer puis petit à petit j’augmente la cadence pour mettre le grand plateau (46 dents) 2 tours plus tard et faire quelques efforts. Les sensations sont bonnes donc je vais faire un avant dernier tour à fond pour voir comment ça fait dans les jambes. Quand je vous dis un tour à fond, je l’ai vraiment fait à fond et je m’aperçois que les parties techniques (bacs à sables) deviennent hyper dures et elles laissent des séquelles énormes dans les jambes, bonjour les relances derrières.

 

  Le circuit est un peu plus long que l’an passé avec les modifications apportées et je pense qu’il est plus dur aussi donc c’est bon en cas de mauvais départ, ce qui n’est jamais gagné d’avance puisque l’on est placé sur la grille de départ au tirage au sort. C’est toujours ça de favorable pour le moral.

Le staff technique en reconnaissance lui aussi

suivi par le pool média

 

 

 

12H20, il est temps de laisser la place aux autres, bon enfin il n’en reste plus beaucoup sur le circuit mais pour très peu de temps.

 

13H00, les gars de l’entretien viennent nous changer 2 radiateurs qui ne fonctionnent plus depuis ce matin. En Belgique, en hiver, ceux sont des ustensiles que l’on préfère en état de marche car même s’il ne fait pas (plus) froid, on les aime bien ces engins.

Repas de midi pris au chaud, nous allons aller faire un tour en ville pour les « nouveaux ». Je sers en même temps de guide, c’est un bon « job » comme dirait Chris.

Arrivés à MOL, on passe inaperçu, il faudrait vraiment être connaisseur pour savoir que nous sommes des touristes.

Au passage Joel en profites pour nous faire voir sa voiture

Pas la peine de faire le malin, si je te fais voir ma "caisse" à moi, tu vas avoir l'air fin.......

 

Le tour de la ville est fait en 2 temps 3 mouvements, le plus long en fait a été de faire le choix des chocolats que nous devions ramener en France. Il faut dire que ce n’était pas facile, même si le magasin n’était pas trop grand…..

Une fois la visite guidée faite, passage par la case Hypermarché pour réapprovisionnement du frigo…..et de la bière. Normal, nous sommes en Belgique non ?

En rentrant dans camp, les lapins gambadaient joyeusement autour des chalets, c’était vraiment superbe et ils ne sont pas sauvages pour 2 sous.

La 2ème journée à MOL s’achevait comme d’habitude, parties de ramis, une (bonne) petite bière, repas, discussions et planning pour le lendemain et préparation du compte rendu que vous êtes en train de lire bien sûr.

 

 

 

 

Commentaires (2)

1. guy Dagot (site web) 22/01/2009

Salut Alain!
Je vois que vous ne vous ennuyez pas trop ! Fais gaffe à la biére ....tu vas mal dormir !!!!!!!!
Je vous espére en bonne forme car la date fatidique arrive !
A +.
Guy

2. LARROZE 21/01/2009

Bonjour à tous et bonne chance pour TON MONDIAL.

Amités

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau